Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LA DERNIERE CHANCE

Publié par Helena Myrafiori sur 2 Décembre 2014, 14:11pm

LA DERNIERE CHANCE

Une femme à sa fenêtre regardait, avec affliction, des bûcherons en train d’abattre tous les arbres d’une forêt séculaire. Sans état d’âme, ils sectionnaient, débitaient, tranchaient les branches et les troncs dans un fracas épouvantable.

Consternée par ce spectacle, la femme n’osait pourtant pas arrêter les gestes inconsidérés de ces ouvriers, car elle redoutait leur colère. Sa connaissance de la nature était grande et elle utilisait parfaitement son langage. Souvent, elle dialoguait avec les arbres, leur parlant avec bonté et ils lui répondaient avec douceur.

Mais ce matin, c’étaient leurs cris de frayeur et de souffrance qu’elle percevait et le vacarme était si insupportable que la femme finit par se boucher les oreilles. Mais peine perdue. Alors, n’y tenant plus, elle alla voir les bûcherons et déclara : « Je vous en prie, écoutez-moi ! ».

Sa voix était si forte et persuasive qu’instantanément, les hommes arrêtèrent leur odieux massacre. Elle continua :

« Entendez-vous les cris d’agonie des arbres que vous suppliciez ? Entendez-vous leurs gémissements de douleur ? ».

Pour toute réponse, ils se mirent à rire et, en toute hâte, retournèrent à leur triste besogne. Mais alors qu’ils s’apprêtaient à abaisser leur hache, retentit un hurlement si effrayant qu’ils arrêtèrent instantanément leur ouvrage. Et chaque fois, qu’ils tentaient de recommencer, les plaintes redoublaient d’intensité. Regardant avec effroi la femme, droite et immobile à la lisière de la forêt, ils lui demandèrent:

« Sorcière ! Quel est donc ce maléfice ? ».

« Il n’y en a point, répondit-elle. Nous avons des yeux mais nous ne voyons pas. Nous avons des oreilles mais nous n’entendons pas. Nous avons un nez mais nous n’avons plus de ressenti. Nous avons une bouche mais elle ne sert que notre avidité. Tous nos sens sont devenus insensibles. Réveillez-vous ! Si l’être humain continue de spolier la terre et d’utiliser toutes ses richesses à son unique profit, alors, toutes les espèces qui peuplent les eaux, les forêts, les prairies, les airs, toutes feront entendre leurs cris de désespoir, de souffrance et de mort ! Et nous disparaîtrons à tout jamais ! ».

Un jour, la nature finit par se rebeller et l’homme, dans la douleur, prit enfin conscience de ses erreurs. Il s’appliqua, désormais, à retrouver le chemin de la sagesse. Ce qu’en revanche, l’humanité ignorait, c’est qu’elle venait de vivre sa dernière chance de rédemption…

COMMENTAIRE

Ce conte a été donné à une femme qui dialogue réellement avec les arbres et est férue d'écologie et d'humanisme spirituel. En vérité une belle personne, à qui ce conte a vraiment parlé.

PISTE DE REFLEXION

Vous l'avez bien compris, ce message n'est pas uniquement écologique mais a, aussi, une portée spirituelle. Pourquoi le symbole de l'arbre ? Quel travail la femme a t-elle fait, pour pouvoir communiquer avec les arbres ? Que représentent les bûcherons ? Que faut-il vraiment faire pour sauver l'humanité ? Et pourquoi ce sentiment d'urgence ?

PARC MUSEE DE LA GUERRE. HCMC, VIETNAM (Photo de l'auteure).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Claude 02/12/2014 21:15

Bonsoir à tous ( en majorité à Toutes),
Lorsque j'ai lu ce comte et lu vos commentaires, j'ai essayé de faire ma propre analyse, mais ce qui m'est venu spontanément c'est une référence à un film qui m'a beaucoup ému.En effet je me permets de faire la comparaison avec le film "Avatar" ( j'espère ne pas vous choquer), qui pour moi ressemble beaucoup à ce conte. L'Arbre de la Vie, les convoitises, la relation des Etres évolués avec la Nature, etc.....et bien sûr l'Amour pour finir.
Bonne soirée à tous
Bien à toi Helena

Helena 05/12/2014 11:28

C'est plus difficile d'écouter son intuition quand on sait lire et écrire. Nos ancêtres avaient cette capacité de faire un avec la Nature car leur cerveau n'était pas formaté par l'écriture et la lecture. Certes, ces savoirs ont permis à l'homme de progresser mais ont "endormi " sa clairvoyance. Pour la retrouver, il y a un sacré "décrassage " à faire! D'où la nécessité de la souffrance. ..
J'en profite pour vous donner quelques clés :

1)L'héroïne du conte n'ose pas affronter les bûcherons car elle "redoute leur colère ". Bref, elle a peur. Premier travail pour sauver ce qui peut encore l'être : éliminer la peur. Le saint curé d'Ars parlait des "chiens muets". Avouons quand même notre lâcheté ! Et osons dire les choses comme elles sont ! C'est au moment où la femme parle qu'il y a espoir de rédemption.

2)Elle se tient droite et immobile : voilà l'exacte attitude qu'il convient d'avoir. Dans ce conte, il y a profusion de bruits effrayants et discordants. N'est ce pas le lot de nos sociétés? Trop de bruit, trop d'agitation! On est noyés sous un flot d'informations contradictoires qui nous plongent dans la confusion ! Ah ! Les vertus du silence ! Immobilité ne veut pas dire immobilisme, loin de là. C'est une posture juste et digne qu'il faut retrouver. Dans le conte, on dit de la femme qu'elle se tient "droite". Et nous, sommes nous "droits dans nos bottes "? Où sont notre fierté et notre dignité? Agissons comme cette femme, on a quand même le droit de s'exprimer librement!

Comme je vous le disais précédemment cela n'a rien à voir avec l'amour profane qui n'est souvent que le désir de former un couple pour éviter la solitude. Ici, c'est comment retrouver la Grâce de faire Un avec le Tout ? Mais la Grâce se donne, elle ne se prend pas. D'où la dernière chance. ..

Jean-Claude 05/12/2014 10:34

Bonjour à tous,
Depuis trop longtemps l'Homme utilise ou détruit la Nature, notre Mère nourricière, en grande partie pour accumuler des richesses, il agit avec son intellect son mental.
L'Homme devrait écouter ses intuitions, utiliser ses sens subtils il se rendrait d'avantage compte du désordre, de la désharmonisation pire de la destruction d'un monde créé pour son évolution. Il ne devrait prélever dans la nature que ce qui lui est nécessaire à son évolution, vivre en Harmonie.
Tout simplement aller dans le sens du Divin

Helena 04/12/2014 09:33

Voilà quelques pistes qui pourront aider votre réflexion : n'avez vous pas remarqué que ce conte n'a pas de fin ? En effet, on ne sait pas si la femme a réussi à convaincre les bûcherons et on ne sait pas si ces derniers ont arrêté de massacrer la forêt. On ne nous indique qu'une seule chose : qu'un jour la Nature s'est rebellée et que les hommes ont, de ce fait, beaucoup souffert. Est-ce que cela signifie que, quoi que l'on fasse, c'est fichu ?
Restons optimiste ! Il y a dans le conte, deux indications importantes sur ce qu'on ne doit surtout pas faire et sur l'attitude qu'on doit absolument avoir... A vous de trouver... Je vous aiderai le cas échéant, mais vous verrez que cela n'a rien à voir avec l'Amour façon Bisounours, bien au contraire !

Danielle 03/12/2014 10:39

serait ce l'éveil ?

Helena 03/12/2014 10:28

"Malheur à celui qui prend la lettre pour l'esprit". Ce n'est pas l'amour qui va sauver le monde mais quoi d'autre ? Le conte le dit explicitement. .. Réponse prochainement. ..

Danielle 03/12/2014 10:15

bonjour à tous, Merci pour tous ces commentaires et Merci à Hélène de nous "inspirer".
Il me semble aussi que l'arbre est le symbole du lien entre le ciel et la terre c'est l'autorité divine et sacrée...parce qu'il est ancrée et inspirée.
Jean-Claude je trouve aussi que ta comparaison avec Avatar est merveilleuse de vérité et de lumière car c'est l'amour qui motive et change le destin d'un homme...et pourquoi pas de tous les hommes. Belle journée à tous Affectueusement

Helena 02/12/2014 21:52

Très belle comparaison. Merci Jean Claude. L'unité entre tous les êtres...

Helena 02/12/2014 18:43

Merci pour vos commentaires. Cependant, je me pose la question : de quel Amour s'agit-il ? Et l'ouverture du coeur c'est quoi exactement ? Si c'est à la façon "bobo" où tout le monde est beau et gentil, on se trompe lourdement. Ne pas oublier que l'arbre c'est aussi le père et son autorité. Je parle bien sûr d'autorité divine et sacrée...
Par ailleurs, oui c'est urgentissime...

Kathleen 02/12/2014 19:53

Non Hélène nous sommes tout à fait d'accord que ce n'est à la manière Bobo, c'est la vraie prise de conscience qu'il est préférable d'être dans son Cœur c'est à dire aussi dans le respect de l'autre, de la nature, de la planète, des Humains en général. Accepter sans rancœur que l'autre puisse penser différemment. Aujourd’hui on impose, on oblige, on traite l'autre comme les bucherons ont traité les arbres dans le conte. La femme du conte a réussi à lancer un appel qui est venu des profondeurs de son Être. L'urgence elle est là : j'ai envie de crier : Humains réveillés vous, ne vous laissez pas endormir. Le Cœur relié à sa divinité intérieur...

Marianne 02/12/2014 18:06

Urgence... Oui, il y a en effet urgence : il n'est plus temps maintenant de se taire. Le plus délicat, c'est de parler de cette Vie omniprésente et sacrée sans "braquer" les humains endormis. Cette femme est une éveilleuse de conscience : elle arrive à se faire entendre, et je vois ce conte comme un espoir grâce à cela.
(Un mouvement de "prise de conscience" commence en effet à se faire entendre, surtout par le biais d'internet. (La TV est encore trop censurée)).
Cet éveil des conscience se fera par l'Amour (c'est par l'ouverture du cœur qu'elle peut communiquer avec les arbres) et non la guerre et la cupidité (bûcherons). La nature souffre et par conséquent nous aussi... Jusqu'à quel seuil de douleur subirons-nous avant de nous r-éveiller ?

Kathleen 02/12/2014 17:17

Bonsoir, ce conte s'adresse à une très belle personne mais s'adresse également à l'Humanité car l'arbre représente la Vie, représente l'Arbre de Vie, le Sephirot, l'homme debout... détruire l'Arbre avec la violence décrite dans le conte c'est détruire l'Homme,l'Humanité , la Planète. C'est bien ce que nous vivons en ce moment. Le bucheron représente dans ce cas l'ennemi. La femme elle a su se t connecter à son âme, son cœur, et à pu faire exprimer toute la douleur des arbres, de l'Humanité... Sauver l'Humanité : aider les Humains à prendre conscience qu'ils ont un cœur, une âme, et que la communication peut se réaliser en passant par le Cœur et non par la violence. Il est en effet urgent que les Humains se réveillent. Ils sont tous endormis, Merci à toi Hélène et aux Hé Veilleurs, d'aider et de participer à cet éveil avec ces merveilleux contes,ces merveilleux messages qui demandent que l'on se pose les Bonnes Questions . Belles pensées du Cœur.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents