Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LE PÉCHÉ DU ROI

Publié par Helena Myrafiori sur 24 Mars 2016, 12:10pm

LE PÉCHÉ DU ROI

Autrefois, un pays lointain était gouverné par un Roi qui n'avait qu'un seul défaut, mais d'importance, il était terriblement gourmand. Les affaires du Royaume étaient traitées avec plus de désinvolture que la préparation d'un bon souper ou d'une pâtisserie crémeuse à souhait.

Le Souverain passait un temps exagéré dans les cuisines de son palais à ergoter, avec ses chefs et ses petits mitrons, sur l'onctuosité d'une sauce ou l'accompagnement d'un gibier. Il y avait, bien évidemment, un revers à cette passion jamais assouvie : le poids qui avait transformé le svelte jeune homme qu'il était jadis, en vieillard replet et rebondi.

Passe encore que le souffle lui manque ou que son ventre gargouille en permanence. Mais, il y avait plus grave : s'asseoir sur son trône tenait désormais de l'exploit. Il avait beau bomber le torse, rentrer l'estomac, serrer les cuisses ou appuyer sur ses chairs flasques, rien n'y faisait et tout ce qui résultait de ses vaines tentatives, c'était de se retrouver prisonnier de son siège royal, comme un poisson dans une nasse.

Malgré l'inconvenance de la situation, nul n'aurait songé à se gausser de sa posture ridicule. Bien au contraire, les courtisans et les flatteurs l'encouragèrent dans son addiction et, pour résoudre cet épineux problème, lui suggérèrent de faire agrandir le trône. La solution convenant totalement à l'intéressé, des artisans, aussitôt s'attelèrent à la tâche. L'ouvrage terminé était vraiment impressionnant, mais digne de son rang et de son auguste postérieur.

Aussitôt, le Monarque se livra, sans retenue, à son péché mignon mais, rapidement, la difficulté réapparut. Gonflé comme une baudruche, le malheureux avait bien du mal à se mouvoir et à s'extirper de son trône.

A nouveau, ses mauvais génies lui conseillèrent le même remède. Mais dans l'assistance, il y en avait une qui ne l'entendait pas de cette oreille. C'était la Reine, qui jusqu'à présent, avait été plus que discrète et effacée. Mais lasse des turpitudes de son trublion de mari, elle prit la parole et déclara d'une voix ferme :

"N'êtes vous pas fatigué, mon cher époux, de tous ces hypocrites qui songent plus à leur avenir qu'au vôtre ? Plutôt que de transformer sans cesse votre siège pourquoi ne pas vous transformer vous même ? Retrouvez la raison et méritez votre couronne ! Soyez le chantre de la sagesse, de la mesure et mangez avec plus de retenue ! Ainsi, vous serez respecté de tous !"

C'était bien la dernière perspective que le malheureux avait envisagé mais c'était la voix du bon sens, alors, contraint, il l'adopta. Bien lui en prit, car les bienfaits arrivèrent rapidement. Il félicita, comme il se doit, son épouse et relégua les flagorneurs au fin fond de ses cuisines, à méditer sur les dangers de la vanité, du mensonge et de la trahison. Et quoi de mieux pour la rédemption que de récurer des casseroles et vider des poubelles ?

COMMENTAIRE

Ce conte a été donné à une femme qui avait bien du souci avec son époux... Son problème n'était pas la gourmandise mais un ego beaucoup trop fort et envahissant ! Comment remédier à ce problème sinon en s'affirmant face à l'adversité ?

PISTE DE RÉFLEXION

En lisant ce conte, je ne peux m'empêcher de penser à notre monde politique, trop gourmand et trop avide... Et peu soucieux du bien-être du peuple... Espérons qu'à l'instar de ce message, une personne sensée et raisonnable fasse son apparition et révise à la baisse les prétentions apocalyptiques de nos gouvernants !

MIDWEST, " Crate & Barrel" (Photo de l'auteure).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascalualé 24/03/2016 18:35

Merci pour le conte......quelle vista de la part de la reine.....comme quoi une reine à la maison est indispensable....encore faut il être en capacité de l'écouter :-) beau et bon week end pascal à tous !

Helena 24/03/2016 13:18

Merci pour vos commentaires pleins de sagesse. Espérons que les fêtes de Pâques qui arrivent, ouvrent les consciences... Heureusement, il y a la famille et les amis (ies) si chers à mon coeur. Bonnes fêtes à tous !

Werdna 24/03/2016 12:57

il est difficile de résister à la société de l'avoir qui appelle de partout à la consommation effrénée et encourage l’avidité dans aujourd'hui presque tous les domaines. Il faut souvent subir plusieurs malheureuses expériences avant d'entendre enfin la voie de la sagesse. Donc, surtout bien choisir ses amis, ils sont précieux...

france 24/03/2016 12:29

Bienheureuse l'épouse que le mari ECOUTE.... Pour ce qui est des grands de ce monde. Ils sont dans " tout pour moi et rien pour les autres " Ce n'est pas un Macron ou une Bécassine qui prendra le risque d'ouvrir les yeux du monarque. Il a bien grossi lui aussi...........

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents