Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LE RENDEZ-VOUS

Publié par Helena Myrafiori sur 13 Avril 2022, 13:25pm

Un vieux sage vivait sur un des versants du Mont Fuji. Grande était sa renommée car il était le seul à pouvoir parler au soleil, à la lune et aux étoiles.
Or, un jour, il eut la surprise de voir arriver l’Empereur en personne qui, sans plus attendre, déclara : 
«  Je connais ta sagesse et vois-tu malgré tous les pouvoirs que je possède, je ne peux réaliser mon rêve : je voudrais atteindre la lune, cet astre mystérieux qui veille sur mes nuits. Peux-tu faire quelque chose pour moi ? »
Le vieux sage répondit : « Tu as à ta disposition tout ton peuple ! Fais lui construire une immense tour et tu parviendras sans effort à ton but ».
L’Empereur rétorqua : « Puisses-tu dire vrai ! Si ta parole est juste, je te couvrirai d’honneurs, par contre, si tu me trompes, je te ferai couper la tête ! »
Le vieux sage sourit intérieurement car il connaissait son propre avenir et savait que l’Empereur ne ferait ni l’un ni l’autre.
 
Quelque temps plus tard, voilà que l’Empereur revint et aussitôt déclara :
« J’ai suivi ton conseil à la lettre et mon peuple était ravi de me servir. Or, nous allions presque toucher la lune quand soudain la tour s’est effondrée en même temps que mon aspiration s’envolait. Vieux sage, donne-moi une nouvelle solution. »
Le vieil homme répondit : 
« Choisis une nuit de pleine lune et rends-toi auprès d’un étang. Bientôt l’astre se reflétera à la surface de l’eau. Alors plonge sans attendre et tu pourras enfin réaliser ton rêve sans aucune difficulté ! »  
L’Empereur acquiesça puis ajouta :
« J’espère que tu dis vrai. Si ta parole est juste je te couvrirai d’honneurs mais si tu me trompes, je te ferai couper la tête ! »
Le vieux sage sourit intérieurement car il connaissait tout de sa propre destinée et savait que l’Empereur ne ferait ni l’un ni l’autre.
 
L’Empereur revint une troisième fois et se contenta de dire :
« J’ai fait exactement ce que tu m’as conseillé mais l’eau était glacée et quand j’ai voulu saisir la lune, elle n’a cessé de fuir devant moi ! Peux-tu à nouveau me guider? »
Le vieux sage, en souriant, répondit :
« Tu as cherché vers le haut, tu as cherché vers le bas. Regarde maintenant au plus profond de toi, dans le jardin merveilleux de ton intériorité. Ne tente rien, n’attends rien et ta destinée s’accomplira. »   
 
Songeur, l’Empereur retourna dans son palais et suivit à la lettre le conseil du vieux sage, se contentant d’admirer la beauté éternelle de la nature. Or, un jour, alors qu’il était accoudé à une fenêtre, il vit passer une jeune fille : vêtue d’une robe couleur de lune elle avançait d’un pas tranquille. Son regard était profond, aussi profond que la nuit. Elle tenait sur sa tête un grand panier d’osier rempli de linge frais qu’elle allait étendre dans une verte prairie.
 
En n’exigeant rien de la vie, l’Empereur avait obtenu ce qui lui tenait tant à cœur. Car, dans toute l’histoire de l’humanité, ce fut la seule et unique fois que le Soleil put épouser la Lune. Cependant, le plus chanceux de toute cette affaire n’était-ce pas le vieux sage qui, par deux fois, avait su habilement sauver sa tête ? 
 
COMMENTAIRE

J'ai donné ce conte en direct au mariage de mon fils. Je ne ferai donc pas de commentaires personnels car c'est de l'ordre de l'intime. Cependant, dans ce message, j'y vois un sens caché alchimique. On  retrouve bien les trois teintures qu'il faut mettre en place pour passer de la coagulation à la dissolution. La question est : pourquoi le soleil se retire t-il dans son jardin alors que la lune opère ses laveurs ? Le soleil est-il devenu passif et la lune, active ? On se retrouve là devant le mystère insondable de notre origine, Adam et Eve...   
 
    
          

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Bonjour Hélène, <br /> Merci pour ce conte, fort en messages lumineux et plein d'amour.<br /> Porte toi bien<br /> Belle journée. Bisous<br /> David
Répondre
K
La Lune et le Soleil sont un couple. La Lune reçoit le Soleil transmet.<br /> Ce conte est magnifique<br /> Merci
Répondre
I
Bonjour Hélène, Je souris car l'horloge zodiacale de Paul fait référence à cette alchimie aussi!
Répondre
C
quel bonheur et joie de te lire , merci Hélène. tout de bon pour toi et ta famille .
Répondre
F
Bonjour Helène, <br /> La face cachée de la Lune, ?<br /> Un grand pas pour l'Humanité....?<br /> Le Matriarcat... et pourquoi pas le Feminin Sacré ??? Ce que dicte l'expérience, c'est que nous devons accepter notre Place et Rôle dans Notre Vie.<br /> Belles Fêtes de PAQUES
Répondre
V
Bonsoir Hélène,<br /> Toujours aussi passionnants tes récits.<br /> La semaine dernière, en faisant un peu de rangement, je suis "tombée" sur un conte que tu nous avais commenté en 2019. Quel plongeon !!!<br /> Merci à toi et aux He Veilleurs<br /> Je t'embrasse de tout cœur<br /> Viviane 44
Répondre
H
🙏 💗 Merci Hélène
Répondre
C
Entre actif et passif, masculin et féminin, soleil et lune sont répartis ainsi dans la langue française. En allemand, le soleil est féminin ( die Sonne) et la lune de genre masculin (der Mund). Mystère aussi...
Répondre
H
D'où l'intérêt de faire surgir la Lumière au-dessus du tombeau
A
regarder au fond de soi, ne rien attendre, ne rien tenter, confiance, Amour tout arrive au bon moment.<br /> amicales pensées a toi Hélène.<br /> Annick
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents