Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LE VAISSEAU ALCHIMIQUE

Publié par Helena Myrafiori sur 25 Avril 2019, 21:22pm

A l'heure où le monde tombe dans une spirale infernale qui va mener l'humanité au chaos, je sors de mon silence. A vrai dire, je n'y tenais pas vraiment mais depuis quelque temps, les Guides me prévenaient qu'un évènement dramatique allait survenir le 15 avril. 15 avril ? Comme le 15 avril 1912, jour où le Titanic a coulé ? En mon fort intérieur, j'espérais que ce ne serait pas aussi catastrophique (1500 morts tout de même...). Ce naufrage était annonciateur d'évènements encore plus terribles et deux ans plus tard, était déclarée la première guerre mondiale qui a fait des millions de morts. Ce drame était symptomatique de l'orgueil humain et aujourd'hui, sur ce plan là, nous n'avons pas grand chose à envier à nos aïeux...  

Or, voilà que le 15 avril 2019 s'est déclaré un terrible incendie dans la cathédrale Notre Dame de Paris. Cela avait-il un rapport avec la mise en garde des Hé-Veilleurs ? Plutôt que de polémiquer, je préfère m'arrêter sur les "miracles "qui y ont eu lieu.  Car, oui, on peut parler de miracles ! Malgré la violence des flammes, la croix, les reliques, les œuvres d'art ont été épargnées ! Même le coq au sommet de la flèche a été retrouvé, quasi intact ! Partout, dans le monde entier, les gens ont été émus et veulent désormais participer à la reconstruction de Notre Dame. Dès lors, peut-on penser qu'il y a un message caché derrière tout cela et quel est il ?  

En numérologie, 15/04/2019 donne : 1+5+4+2+1+9= 22

22 est un nombre particulier car il symbolise le mouvement, l'infini. Mais aussi la fin d'un cycle et le début d'un autre. Il existe 22 chapitres dans l'Apocalypse de Saint Jean, 22 arcanes majeurs dans le Tarot, 22 lettres hébraïques. Il y avait 22 grands Maîtres chez les Templiers et la tête de l'homme possède 22 os. Le maître nombre 22 est le plus puissant de tous les nombres et son nom "maître d’œuvre" veut tout dire... C'est lui qui régit les lois du Cosmos et nous impacte directement dans nos vies quotidiennes.

Le 15, également, est un nombre très intéressant. Dans les Arcanes Majeurs du Tarot, le 15 est la lame du Diable. Elle évoque un passage d'un état à un autre. Le Diable est le gardien de la porte qui mène à la Lumière. Pourquoi ? Décortiquons le mot "diable". Le suffixe "able" signifie "a la capacité de" et "Di" évoque bien évidemment Dieu lui même ! "Diable" veut donc dire : "capacité à devenir Divin". Sur cette carte, le diable louche. Il nous invite à regarder au centre de nous même afin de retrouver notre part sacrée. Est-ce la priorité aujourd'hui ? Pas vraiment... La flèche de Notre Dame, se brisant sous l'action des flammes, doit nous interpeller. Nous avons perdu notre verticalité et nous nous délectons de l'excès de matérialité et d'horizontalité. Ce qui nous mènera, immanquablement, à une tragédie, à un désastre planétaire. Il faut prendre cet incendie comme un signe... Changeons nos attitudes si nous voulons un avenir radieux pour nos descendants !      

Le blason de la ville de Paris représente un navire voguant sur des ondes. Sa devise est : "Fluctuat nec mergitur" qui signifie " Est battu par les flots mais jamais ne sombre". On dit également de la cathédrale qu'elle est un vaisseau alchimique. Sa nef est comme une barque renversée qui navigue dans le Ciel et permet à l'homme de sortir de la dualité par la transcendance. L'alchimie est nommée "Art Royal" car elle permet de s'échapper de sa prison matérielle pour retrouver son origine primordiale. De sortir d'un temps et d'un espace limités pour rejoindre l'illimité et l'infini des Cieux. Ce n'est pas un hasard si on associe l'alchimie au "Roi". En effet, nous arrivons couronnés en ce bas monde et tout le but de notre incarnation, est de réactiver la couronne dont nous sommes pourvus à notre naissance. Autrement dit, n'oublions pas notre origine céleste !

Quand on visite les jardins de Versailles, on est surpris de découvrir au nord du parc, caché parmi les arbres, un groupe de statues appelé "La Renommée du Roi". Il représente la déesse Mnémosyne et Chronos. La déesse symbolise la mémoire universelle et Chronos, le temps. Ils tiennent un miroir dans lequel se reflète Louis XIV. Il y est figuré de profil, attestant qu'il a la possibilité de passer d'un monde à un autre. Du visible à l'invisible, du profane au sacré. Une question cependant... Pourquoi "la Renommée du Roi" qui devrait être en pleine lumière dans les jardins, est-elle au contraire au nord, à l'abri des regards ? Parce que le Roi dans le miroir c'est la représentation de chacun d'entre nous, arrivant dans notre nouvelle incarnation. C'est le symbole de la naissance (on arrive bien "au nord" c'est-à-dire dans l'obscurité du ventre de notre mère) et il va falloir "traverser le miroir" pour être "renommé". Porter un nouveau nom, avoir une nouvelle identité.  Mais n'oublions pas que nous sommes des Rois et des Reines ! Il va falloir être digne de notre rang ! Mais comment ?

Les cathédrales ont été bâties pour nous aider dans notre quête. Celle de Paris présente dans des médaillons, gravés sur le portail central, les signes de la connaissance alchimique des Bâtisseurs. Grâce à cette pratique, l'homme de plomb (matière) peut devenir un homme d'or (spirituel).

Chaque médaillon représente un double miroir où l'aspect positif et négatif de notre nature est symbolisé par la vertu et le défaut. La spiritualité médiévale n'a rien de romantique mais nous oblige à comprendre que toute évolution spirituelle passe obligatoirement par un face-à-face avec soi même (nos épreuves ne sont pas que la résultante de nos actions dans nos vies passées, ou de celles de nos ancêtres, ou dues à la magie involutive). Se confronter à sa double nature apporte l'énergie nécessaire à notre transmutation. Bref, il faut descendre en soi pour remonter vers la Lumière. C'est ce que représente la déesse Cybèle, située sur le pilier central, qui porte deux livres et une échelle à 9 barreaux : "Si tu veux relier tes deux natures (humaine et divine), accède à tes profondeurs".  

Comment procéder ? La cathédrale est un lieu de transmutation où l'homme peut facilement communiquer avec les principes cosmiques et retrouver le chemin du Soi. Ce voyage ne doit pas être effectué avec le corps, domaine des sensations, ni avec l'âme, domaine des sentiments, ni avec le mental, siège des idées mais avec le "cœur". Son siège se trouve au centre de notre être. Dans ce difficile apprentissage de retour à l'Unité, la cathédrale peut aider le pèlerin à percer sa carapace matérielle afin de s'identifier au Centre du Monde, au "Royaume". Il suffit de s'asseoir, de méditer en silence et de se concentrer sur les ornements, statues, icônes, figures abstraites et géométriques qui décorent l'intérieur de l'édifice pour retrouver le Point Primordial d'où tout découle. Technique que nous utilisons toujours... Cela s'appelle la méditation de la Pleine Conscience !

La cathédrale de Paris a été orientée suivant un axe dissymétrique. Alors que la nef marque une inclinaison de 26°, l'axe du chœur, lui, est incliné de 23°5, sensiblement comme l'axe de rotation de la terre par rapport à la verticale au plan de l'écliptique (23°27). L'axe de la nef représente notre parcours humain, et celui du chœur, notre parcours divin mais relié aux forces de la Nature (Notre Dame). 

Ainsi, l'homme peut être uni à la fois au Ciel et à la Terre, d'une façon quasi "magique". Les énergies transfiguratrices de la Cathédrale vont simplifier le parcours de tout voyageur. De fait, tout dans l'édifice marial va faciliter la démarche spirituelle du pèlerin. Car, dans ce lieu alchimique, il n'y aucun jugement mais promesse d'unité avec le Tout. En effet, par la quête d'une conscience intérieure, il est possible de dépasser les notions de Bien et de Mal. C'est bien ce que montrent les médaillons. Tout ne fait qu'Un, il n'y a plus dualité, ni séparation.  

La cathédrale de Paris a brûlé lors de la période de Pâques. L'image solaire de la Résurrection est "l’œuf". C'est un symbole sacré et universel. Il assure la permanence de la vie mais représente aussi l'état primitif des individus. Or, vous remarquerez que l'intérieur de l’œuf est blanc et jaune et qu'il n'y a aucune ombre ! Notre condition première est sans tache ! Ressusciter, c'est retourner à la Source où les ténèbres sont absentes. Pâques est situé à une période analogique de celle de la Création du monde, de l'Age d'Or et du Paradis. Nous avons donc l'opportunité de retrouver notre origine où ne régnait que la Lumière.       

Nous sommes vivement encouragés à retrouver notre "flèche intérieure" notre verticalité. Dame Nature nous y encourage fortement, sinon le monde périra par le feu... Quel terrible avertissement !

Heureusement pour nous, un élément essentiel de la cathédrale n'a pas disparu lors de l'incendie. C'est le coq ! Cette représentation figure la vigilance de l'âme qui attend la venue de l'Esprit. Par son chant, le volatile exorcise les démons de la nuit et protège les humains des ténèbres. Il annonce le retour de l'astre du jour et l'éternelle résurrection de la Lumière. Il promet également le Salut pour tous, sans distinction.

Pour y avoir droit, nous avons fort à faire mais le temps nous est compté comme nous l'indique la rapidité de la propagation des flammes... Ouvrons nos cœurs et nos esprits afin que "la pierre rejetée par les bâtisseurs devienne la pierre de faîte... C'est une merveille à nos yeux..." (Ps.117) Oui la Mère Veille... Mais pour combien de temps encore ? Nos outils d'ouverture de conscience sont l'humilité et la persévérance. La tâche est rude mais nous y parviendrons grâce à des actions tournées de plus en plus vers le collectif. Car "dans le Un, il y a toujours l'autre"...   

 

Photo de Notre Dame de Paris : Véronique Robic

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anwen 30/10/2019 16:38

Vos articles sont vraiment très intéressants.
Merci.

Alexandre PERRIN 12/05/2019 21:38

Merci pour cette lecture.

bellokan 28/04/2019 20:03

Un grand Merci!
Notre Dame, comme beaucoup de nos églises, sont de pures livres de pierre. Couper la tête et se laisser guider par les fresques, peintures, sculptures, ressentis... Un beau chemin. Cela nous ramène à Fulcanelli, alchimiste, qui décrit le message hermétique de Notre Dame dans un de ses livres ainsi que Patrick Burensteinas qui, dans la dernière étape de son voyage alchimique, nous fait une lecture des médaillons du porche central.
Oui, la Mère...Veille!
Bien à vous

Helena 30/04/2019 11:05

Merci pour votre partage ! Bien à vous !

Jean-claude 28/04/2019 14:23

Merci Hélène de prendre de ton temps pour partager tes connaissances ainsi que les messages des Hé-Veilleurs.
Je me rend compte qu'en ce moment il y a beaucoup de gens qui se posent un certain nombre de questions et prennent de plus en conscience du " système " actuel basé sur le materialisme et le pouvoir entre autres ...
Encore merci

isabelle 26/04/2019 19:25

Merci Hélène pour ces éclaircissements sur cet évènement...je guettais fébrilement...intuitivement...Merci aux Hé-Veilleurs de nous guider par votre intermédiaire sur le chemin de la sagesse

Kathleen 26/04/2019 12:32

Merci Hélène d'avoir pris le temps de nous transmettre ce message de Guides quelle sagesse et quelle vérité qui touchent le cœur. Merci aux Hé Veilleurs.
J'ai été fort surprise de recevoir des appels de ma famille de New Yok, de Tel Aviv qui était désolée de fort la Cathédrale bruler . . De belles pensées pour toi

Helena 26/04/2019 18:25

Bonsoir Kathleen, J'espère que tu vas bien et que tu te prépares à ta nouvelle vie en toute sérénité ! Je t'embrasse !

Jade 26/04/2019 10:47

Le toit était peut-être devenu trop lourd à porter ? Ou bien Notre dame en a eu assez de ces afflux de touristes sans quête de sens ?
Il y a quelques années, j'ai voulu visiter Notre Dame et je n'ai pas pu entrer tellement elle était bondée.

Et cet incendie a rassemblé les parisiens (et le monde entier), autours du point zéro, comme un retour à la case départ.

Merci en tout cas pour ce message.

Helena 26/04/2019 18:28

Bonsoir Jade,
Quand on rentre dans une cathédrale, il faut toujours respecter le sens de rotation solaire et déambuler dans le sens des aiguilles d'une montre. Or, la dernière fois que j'y suis allée, c'était impossible ! On était obligé de rentrer par la droite et de sortir par la gauche ! Dans un sens involutif... Bref, pas bon du tout... Il ne faut pas s'étonner de ce qui est arrivé !

Marianne 26/04/2019 09:14

MERCI

Françoise G 26/04/2019 08:35

Hélène ,quel bonheur de vous retrouver. Régulièrement je consultais votre blog et encore plus depuis l'incendie de Notre Dame. Je savais au fond de moi que vous aviez plein de choses à nous dire. C'est toujours aussi riche et plein d'enseignements, reste à entendre et à appliquer. !!! Merci de nous faire partager toutes vos connaissances et merci aux Hé Veilleurs de vous avoir transmis le message de revenir vers nous. Belle journée.

Helena 26/04/2019 18:29

Merci beaucoup Françoise ! Belle soirée !

Herrmann-Auclair Catherine 26/04/2019 07:00

Chère Hélène, j'ai lu un formidable chapitre sur ton travail dans le livre d'Alexandre Grigoriantz: Ils sont en lien avec l'invisible.

Helena 26/04/2019 18:30

Bonsoir Catherine,
Oui effectivement le livre d'Alexandre est sorti ce mois ci. Je ne l'ai pas encore lu ! Je le ferai certainement !

Herrmann-Auclair Catherine 26/04/2019 06:58

Merci pour ce très bel article tout en profondeur et en espérance.

ELISABETH 26/04/2019 00:35

merci pour cette belle réflexion et recherche intrinsèque. J'ai beaucoup aimé le passage sur "notre verticalité". J'ai pu aussi me rendre compte d'autre-part, qu'au vu de la largeur des dons, (et promesses de dons, pour reconstruire, qu'il y en a des "sous" en France, qu'on peut en faire des choses.. :)

Helena 26/04/2019 18:34

Bonsoir Elisabeth,
Effectivement il y a des sous en France ! Le plus drôle dans l'histoire c'est que les donateurs les plus riches sont ceux qui veulent détruire la sagesse par une incitation à toujours plus consommer ! Au final, cet argent va se retourner contre eux, puisque les gens en retrouvant le bon sens (la verticale) consommeront moins !

Dominique 25/04/2019 23:09

Merci beaucoup beaucoup Hélène ! J'ai tellement pensé au message des he-veilleurs afin de comprendre le juste message lié à cet incendie ! Merci pour toutes ces explications au-delà de toutes mes attentes et merci pour le temps que tu y a consacré. Faudra-t-il encore de telles catastrophes pour que le monde prenne conscience de l'état d'urgence ?

Helena 26/04/2019 18:37

Bonsoir Dominique,
Malheureusement, oui, il faudra encore quelques catastrophes... Mais restons optimistes, il semblerait que les gens commencent à penser autrement ! Et à vivre plus simplement ("sobriété heureuse" de Pierre Rabbhi).

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents