Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


REPONSE A JEFF

Publié par Helena Myrafiori sur 22 Juillet 2018, 20:32pm

Alors que je me trouvais dans l'avion qui m'emmenait vers les Etats Unis, je me suis retrouvée assise à côté de jeunes enfants venus, vraisemblablement, d'un pays africain. Je ne sais pas pourquoi mais, aussitôt, j'ai été attirée par eux, par quelque chose d'indéfinissable dans leur regard et devenu si rare ! Peut-être juste une pureté gardée intacte ? Dans un anglais hésitant, j'ai réussi à échanger quelques mots avec eux. Ils étaient en partance pour Chicago où ils allaient rejoindre quelques membres de leur famille, qui vivaient depuis de nombreuses années dans les quartiers sud de la ville. Ils espéraient pouvoir, à leur tour, s'y installer "pour une vie meilleure"...

Quartiers sud de Chicago ? Je me souviens une année de m'y être égarée. Avec mon époux, nous nous étions trompés de ligne de métro et notre fille nous avait instamment recommandé de ne pas aller dans cet endroit, très dangereux. Et surtout de ne pas marcher dans les rues (ce que nous avons été obligés de faire...) sous peine d'être violemment pris à partie ! Heureusement, rien de tel ne nous arriva. Il faut dire qu'en 2016, il y a eu 762 homicides, en 2017, 650 et juste les deux premiers mois de 2018, 286 meurtres ! A cause de la désespérance et de l'exclusion, ces quartiers sont devenus le terrain de prédilection de tous les gangs, dealers et réseaux de prostitution.  

Il y une nette différence entre le nord et le sud de cette mégapole. Au nord, de coquettes maisons en bois, des jardins luxuriants et au sud, des habitations délabrées et des rues défoncées. Quel avenir dans ces conditions pour ces malheureux enfants ? "Une vie meilleure" ? Certes, ils pourront bénéficier, en y mettant le prix, des dernières technologies à la mode, mais qu'en sera t-il de leur liberté ? Voire même de leur dignité ? En quittant l'avion, ils me firent un grand sourire et, à cette vision, mon cœur se serra : dans leurs yeux l'éclatante lumière de l'innocence. Sera t-elle préservée dans un monde de violence et de corruption ?

Une semaine plus tard, mon aventure se poursuivit dans le Kentucky et le Tennessee, magnifiques états du Sud, célèbres pour leurs vertes prairies et leurs lacs bleus. Coup de foudre pour cette région où l'herbe est si grasse qu'on entend à peine le galop des chevaux qui parcourent les plaines. Ici,  autrefois, vivait  le peuple Cherokee. Libre et heureux... Malheureusement, entre 1831 et 1838, comme beaucoup de peuples amérindiens, les Cherokees ont été déplacés et chassés de leurs terres. Dans leur langue, on parle de "Nunna Daul Isunyi", "La piste où ils ont pleuré". Par la loi du 26 mai 1830, le Congrès Américain décida de déporter 60 000 Amérindiens de l'Est du Mississipi vers l'Ouest du continent. 1750 km à pied, en plein hiver, sans vêtements chauds ni vivres ou nourriture. Le long de cette "Piste des Larmes", entre 4000 et 8000 Cherokees sont morts de froid, de faim ou d'épuisement. Aujourd'hui, leurs descendants sont dans une grande précarité et vivent d'expédients comme amuser les touristes au bord des routes, avec leurs chants et danses traditionnelles. Là aussi, un paradis perdu ... Quelle tristesse...

Bizarrement, cela m'a rappelé le commentaire de Jeff, suite à la parution de mon précédent article : "Le dernier printemps". Voilà ce qu'il disait :  

"Bonsoir Hélène, bonsoir à tous. Quand je regarde l'état du monde et les orientations que nos sociétés prennent, j'ai du mal à ressentir autre chose qu'une grande colère. Comment ne pas remarquer que nos terres nous sont confisquées jour après jour, aseptisées, puis rendues stériles grâce à la magie des traitements chimiques, ou de l'implantation d'un champ d'éoliennes ou d'un supermarché ou pire ? Comment ne pas voir que nos gouvernants nous ramènent de plus en plus vite à l'état d'esclaves en nous supprimant jours après jours toutes nos libertés ?

J'ai du mal, aujourd'hui, quand j'entends parler d'amour universel, de grands changements pour un âge d'or... à y voir autre chose que des mièvreries. Comment garder espoir, face a cette machine à broyer ? Face à ces gens qui semblent être de plus en plus nombreux à réclamer qu'on leur supprime leurs droits ? Face à cet avenir sombre qui semble inéluctable ? Comment faire face enfin et surtout à ce terrible sentiment d'Impuissance ?"

Smohalla, de la tribu des "Nez Percés" a dit :" La sagesse vient de nos rêves. Vous nous demandez de labourer notre terre. Irions-nous avec un couteau ouvrir la poitrine de notre mère ? Vous nous demandez de creuser le sol pour y retirer des pierres. Irions-nous creuser sous la chair de notre mère pour y prendre ses os ?  Vous nous demandez encore de couper de l'herbe pour en faire du fourrage afin de le revendre et de devenir riche comme l'homme blanc. Mais comment oserions-nous couper les cheveux de notre mère ?"

 Devenir riche ? Ne vaut il pas mieux embrasser la terre, comme fait l'homme du conte ? Ce n'est pas autre chose que de retrouver notre véritable origine, nos racines primordiales. Autrefois, nos ancêtres savaient que le comportement des hommes influençait la vie terrestre. Si l'attitude était correcte et respectueuse envers la Nature, alors celle-ci était florissante et source d'abondance. Mais si, par malheur les élites commettaient des exactions, alors la colère des Dieux se déclenchait et des calamités s'abattaient sur l'humanité.

Il y a une corrélation très nette entre les désastres naturels et la mauvaise conduite des dirigeants. Ainsi "L'histoire secrète" de Procope (historien du 6ème siècle) décrit parfaitement le lien entre la politique désastreuse de l'empereur Justinien (527-565) et les maux infligés à l'espèce humaine sous son règne. Violence, corruption, trahisons, incompétence, folie meurtrière, avidité, la liste est longue de ses abus... Mais plus encore la liste des catastrophes naturelles qui furent liées à ses méfaits : débordements du fleuve Skirtus, du Nil, du Cydnus  entraînant de terribles inondations et faisant des milliers de victimes.

Tremblements de terre qui renversèrent les villes d'Antioche, Séleucie, Anazarhe, Ibora, Amasée, Polybote, Lychnidus, Corinthe... S'ensuivit la peste qui décima la moitié de la population du Moyen Orient.  

"Cet empereur frappa les plus pauvres et les plus malheureux de ses sujets d'une double privation, celle de l'eau et celle du pain, en rendant l'une trop rare, et en mettant l'autre à trop haut prix". Cela ne vous rappelle rien ?    

Procope établit donc un lien indéniable entre les abus de Justinien et les cataclysmes qui durèrent 56 ans : 18 séismes, 19 épidémies de peste, tsunami à Beyrouth en 538 et 551, famines, sécheresses, bombardements de pierres venues du ciel, grêles, tornades, chutes de neige, de cendres, invasion de sauterelles, pluies diluviennes, et j'en passe ! C'est proprement ahurissant ! Au 6ème siècle, toutes les avancées de l'Empire Romain disparurent et du 7ème au 10ème siècle, l'activité humaine fut quasi nulle. Plus un régime est tyrannique, corrompu, cruel et plus les catastrophes naturelles sont importantes. 

En Chine, la dynastie Zhou croyait au concept du "Mandat du Ciel". Concept qui a toujours cours aujourd'hui dans l'Empire du Milieu :

"Les Chinois croyaient qu'un empereur ne pouvait régner que tant qu'il jouissait d'un Mandat du Ciel, c'est-à-dire, tant qu'il prenait soin de son peuple. Si pour quelque raison il échouait à veiller à son bien-être, le Ciel annulerait son Mandat et l'empereur, ainsi que probablement sa dynastie dirigeante, serait détrôné... On aurait vu le Ciel retirer son Mandat quand les cieux s'obscurcissaient, quand les récoltes déclinaient, et quand la famine s'ensuivait, entraînant la mort d'un grand nombre de personnes. L'empereur, coupable ou non, endossait la faute d'avoir failli à son peuple. Après un évènement calamiteux où la terre se retrouve couverte de poussières (comme dans le conte !) l'ébranlement politique pouvait aisément aboutir à la destitution du régime en place." (Baillie, "Exodus to Arthur" 1999).        

Les Anciens pensaient que la corruption des élites accentuait les calamités. Ils croyaient d'une manière empirique à l'interaction entre le Cosmos et la terre par les lois de l'électro magnétisme, la nature électrique de l'Univers, les cycles cométaires et l'impact de l'activité solaire (physique des plasmas). Tout est énergie et l'un est le reflet de l'autre ("Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas"...). Nos ancêtres vivaient en osmose avec leur environnement et le respectaient. En conséquence, leur biotope demeurait parfaitement équilibré. Ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui ! Comment se fait-il que nous ayons perdu la Connaissance qui régissait la vie de nos aïeuls ?

Si on considère que le postulat : Père = Energie, Mère = Matière, Fils = Information, définit parfaitement notre univers, alors l'information que l'on reçoit ou celle que l'on transmet doit être préservée dans sa totale intégrité et ne doit, en aucun cas, être perturbée, sous peine de subir des maux divers et variés ("Sodome et Gomorrhe"). Depuis le passage au 21ème siècle, les anomalies climatiques sont de plus en plus fréquentes et destructrices. Les changements cosmiques sont certes impliqués dans ce processus et sont la résultante d'un rapprochement d'un essaim cométaire du périhélie du soleil, créant des perturbations électriques. Mais pas que... Ces perturbations sont  renforcées par un champ de conscience de mauvaise qualité, un esprit humain dégradé. Et des gouvernements de plus en plus avilis et corrompus. Alors, oui, embrasser la terre, retrouver nos racines et nos origines, remettre du Sacré dans la vie profane... Nous pouvons agir en refusant les fausses croyances, les idées trompeuses ou erronées ! Retrouver notre liberté en nous connectant à la Terre ! Et protégeons notre descendance en lui permettant de garder sa candeur et son innocence, loin des tumultes et des outrances de notre monde soit disant civilisé... Refusons le monde marchand !

Pour répondre à Jeff, je dirais que nous ne sommes pas impuissants car, quand nous le déciderons d'une façon collective, nous pourrons nous débarrasser des élites perverses et du cortège de leurs méfaits. Et nous ne sommes pas obligés d'écouter leurs mensonges ! Depuis toujours, j'insiste sur l'importance du regard. A juste titre, car les yeux reçoivent des photons mais en émettent également (la fameuse "lumière" à l'intérieur de soi...)

Quant à l'Age d'Or, il a déjà été là et Chiparopai, femme de la tribu Yuma le décrit fort bien :

"Qui dit à l'arbre qu'il est temps pour lui de faire sortir ses feuilles ? Qui dit à ces merles que les beaux jours sont revenus et qu'ils peuvent dorénavant retourner vers le nord ? Les oiseaux comme les arbres obéissent à Quelque Chose qui possède la Connaissance. Sans cela, aucun d'entre eux ne pourrait prendre une décision. Souvent, je viens m'asseoir seule dans le désert pour observer toutes ces myriades de petites fleurs, et je me dis à moi-même : Qui vous a dit que le printemps était de retour pour que vous puissiez éclore ? Quelque Chose de très grand ordonne à tous la manière de vivre. Nous sommes pareils aux fleurs. Nous mourrons et nous vivons et, sur nous-mêmes, ne connaissons rien. Mais il y a un Grand Mystère qui nous enseigne. Il nous enseigne la manière de vivre. Et lorsque nous devons mourir, nous sommes alors envahis par la Joie ! Il n'existe aucune différence car face à la mort, nous redevenons tous semblables." (1909)      

Alors oui, asseyons nous et regardons la beauté autour de nous... L'Age d'Or, ce n'est pas autre chose que l'amour du Monde, tel qu'il est et tel que nous le rêvons...

 

 

Ferme dans le Kentucky (Photo de l'auteure).

 

Pour aller plus loin dans la réflexion : 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shana 04/04/2019 16:17

Très bel article, très intéressant. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.

Christian 17/09/2018 12:08

Bonjour Helena
J ai trouvé quelques contradictions dans votre article
Vous nous dites que le sud de Chicago est un lieu dangereux et très mal entretenu.
Dans un même temps vous dites que beaucoup de personnes sont intéressés par l argent.
Ne pensez vous pas que cet argent qui interresse la plupart des gens peu servir à entretenir l endroit où ils habitent et payer des impôts pour participer à la collectivité ?
Je pense que la plupart des couples veulent des enfants et que ces enfants devront trouver un logement.
C est la raison pour laquelle nous construisons beaucoup en ce moment au détriment de la nature.
Je crois que les nouvelles générations seront plus évolués ou plus conscients des conséquences de leurs actes et lorsqu'il prendront le pouvoir, ils corrigeront les erreurs actuelles.
Notre rôle est de donner les moyens à cette nouvelle génération d évoluer comme beaucoup n ont pas réussi à me faire par manque d information a ce sujet.
Amitiés fraternelles

France Bouchet 25/07/2018 15:14

Lorsque les deux tours se sont effondrées le 11 septembre, j'ai eu la sensation que les Esprits indiens de Manhattan demandaient Justice pour toutes les souffrances infligées... Oh, je me suis bien gardée de le dire, on se serait moqué de moi. Alors " botus et mouche" cousue.
Nous continuons à transmettre aux plus jeune les valeurs Humaines, ce sont des gouttes d'eau dans l'océan. L'effet papillon, c'est prouvé, alors ne perdons pas espoir.

Urbain 24/07/2018 23:39

Les récents évènements m'ont incité à relire l'article sur Macron. J'y ai lu :
"Il devrait bientôt montrer son nouveau visage... Il a été élu le 14 mai 2017 et la période du 14 mai au 19 mai 2018 s'annonce à haut risque. Le 14 mai est le jour de l'inauguration de l'ambassade des Etats Unis à Jérusalem et le 19 mai verra le mariage du Prince Harry d'Angleterre. Les HE-Veilleurs disent, qu'à cette époque, nous aurons l'impression "d'être pris à la gorge". Fin de la 5ème République?"
Bluffant ! Car c'est juste dans cette période que se sont produits les incidents à l'origine de l'affaire Benalla, dont les ramifications n'ont pas fini de nous étonner. Et qui effectivement nous révèle un tout autre visage de Macron.
Bravo et merci aux Héveilleurs et à leur interprète.
J'avoue, pardonnez-moi l'expression, qu'ils m'en "bouchent un coin" !

Jean-Claude 24/07/2018 23:34

Merci encore Hélèna ...
Je partage complètement tes propos ...
Effectivement notre terre ne peut supporter tant de désordre sans réactions, mais aussi je me suis rendu compte ( pas que moi d'ailleurs .....) que toute cette négativité, ce mal alimenté par les actes, les pensées des hommes se retourne contre lui même dans ses corps ...Je m'explique, de plus en plus de personnes sont atteintes par des " énergies négatives" appelées aussi "plaques d'égouts"par les Hé-Veilleurs; ces plaques d"égouts se logent à des endroits stratégiques de votre Corps ce qui provoque des désordres énergétiques et des blocages divers et peut modifier votre caractère vos réactions ...

Alex Per 24/07/2018 15:31

Belles pistes de reflexion. La permaculture est en place chez nous et fonctionne bien.

Helena 24/07/2018 15:52

Bravo ! Un exemple à suivre !

Jeff Lévesque 23/07/2018 22:58

Merci Hélène pour ce message, je ne sais pas si il répond réellement à mes questions mais il me redonne un peu d'espoir. Je dois vaincre mes peurs trouver ce courage, qui, il me semble, me manque et la patience pour construire un monde meilleur pour moi et pour ma fille. Moi qui était si inquiet de ne pas réussir à créer de vrai lien avec elle a cause de la distance qui nous séparait, et bien sa maman vient de m'en confier la garde : signe des cieux ?? En tout cas je me dois d'être a la hauteur de cette tâche qu'on me confie : Élever cette enfant.

Helena 24/07/2018 11:39

Bonjour Jeff,
Je suis très heureuse de cette bonne nouvelle ! Elever un enfant, c'est une magnifique expression car cela signifie qu'on ne se contente pas de lui fournir sécurité, santé, quiétude et éducation mais aussi "quelque chose d'autre" qui manque aujourd'hui cruellement à notre monde. Je ne sais pas comment on pourrait le définir, peut-être "un espace sacré au fond de soi" ?
Je n'ai pas de réponse définitive pour savoir comment rendre le monde meilleur. Peut-être parce qu'il n'y a pas de réponse générale, mais une multitude de réponses, autant que d'habitants sur cette terre. Je n'aime pas, moi non plus, les mièvreries et les puérilités du New Age mais cela a tout de même permis une ouverture de conscience, indéniablement !
Nous avons oublié que nous ne faisons qu'UN avec le Cosmos et qu'il ne transige pas avec les lois de la Vie. Nous les enfreignons chaque jour, alors il faudra en payer le prix ! A moins que...
On nous offre du "pain et des jeux" en échange de notre liberté, alors que faire ? Subir ? Se taire ? Ou entrer en résistance ? Désormais, se pointe à l'horizon une nouvelle façon de concevoir la société (permaculture, écoles parallèles, "sobriété heureuse", etc.). Il faut y croire !

Kemosabe 22/07/2018 21:50

Magnifique et inspirant... Merci !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents