Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LE MYSTÈRE DE LA CROIX HEMON

Publié par Helena Myrafiori sur 17 Février 2018, 18:56pm

Ma belle-mère est décédée il y a un peu plus de deux ans et elle possédait tout un tas d'antiquités, sans grande valeur ni financière ni symbolique. Or, voilà qu'au moment de faire le ménage dans sa maison, mon attention fut attirée par un objet, qui jusqu'à présent, n'avait pas vraiment suscité mon intérêt.    

Il faut dire que c'était un crucifix, symbole de souffrance et de soumission. Vous conviendrez que cela n'avait rien d'attrayant... Pourtant à bien y regarder, beaucoup de détails m'intriguèrent...  

Mais tout d'abord un peu d'histoire : la famille de mon époux est originaire d'un petit village du Finistère sud, Guengat. L'arrière grand-père, Jean Louis Hémon, né en 1849, avait appris à lire, écrire et compter jusqu'à la table de 4 juste avec l'aide d'un missel en latin et d'un vieux prêtre ! La vie était rude à cette époque et le jeune garçon fut placé de ferme en ferme, puis finit par devenir "Mevel Braz" soit "grand serviteur". Il fut exempté de service militaire (4 ans !) car il avait tiré un "bon numéro". En effet, on tirait au sort ceux qui devaient servir dans l'armée et, souvent, les riches payaient les pauvres pour les remplacer. Cependant, il participa à la guerre de 1870 et fit le siège de Paris. Il passait tout son temps dans les tranchées, se nourrissant de rats, tant la famine était importante ! Or, voilà qu'un jour, roula aux pieds du jeune soldat, un petit paquet : une image pieuse de Saint Fiacre ! Saint Patron de Guengat !  Jean Louis s'écria :" Oh! San Fiacre ! kas an da guer !" " Oh ! Saint Fiacre conduis nous à la maison !". A cette époque, le merveilleux faisait partie intégrante de la vie quotidienne. Et, visiblement, cela fonctionnait puisque Jean Louis retourna chez lui sain et sauf.  

Il finit par se marier et le couple eut quatre enfants. Pour pouvoir vivre décemment, l'arrière grand-père exerçait deux métiers à la fois : commerçant "de laines, chaussures fourrées, épicerie, café" et horloger.

C'était une famille très croyante et, pour cette raison, Jean Louis voulut laisser une trace de sa dévotion. Il sculpta pour chacun de ses enfants un crucifix en bois. L'un d'entre eux parvint jusqu'à ma belle-mère, petite fille de l'horloger.

Je n'ai pas réussi à savoir si ce crucifix était une simple reproduction ou si c'était vraiment une œuvre personnelle. Cependant, étudions le de plus près :    

Ce n'est pas une croix ordinaire car beaucoup de détails ont été ajoutés : un coq, une lampe, une cruche, une échelle, une lance (celle de Longinus, soldat romain, qui intéressait tant Hitler...) un bâton avec, en son extrémité, une éponge imbibée de vinaigre, un marteau, une pince, un crâne et deux os entrecroisés. Et bien sûr le Christ, irradiant de lumière... Tous ces éléments sont des symboles chrétiens mais pas uniquement...

On interprète communément "INRI" par "Jésus Nazaréen Roi des Juifs". Mais on peut traduire cette expression d'une autre manière : "IGNE NATURA RENOVATUR INTEGRA" soit "Par le Feu tu renouvelleras entièrement la Nature". A la lumière de cette transcription, beaucoup d'éléments prennent un autre sens, moins religieux et plus alchimique.      

Quel est donc ce Feu ? Quelle est donc cette Nature ? Quand Adam et Ève ont été chassés du Paradis, ils ont été condamnés à devenir... mortels. Ils ont été "crucifiés" (de "cru-ci-fix" "la croix te fixe") entre les solstices et les équinoxes (la verticale et l'horizontale de la croix). Notre statut d'humain nous contraint donc à subir les lois du TEMPS. Au pied de cette croix, trois marches qui symbolisent les trois étapes de notre vie : jeunesse, maturité, vieillesse. Qui nous mènent inexorablement vers la mort (le crâne et les os). Pour éviter ce sort, il ne faut pas rester "en bas" mais s'élever vers le centre de la croix. Comment ?

    

Grâce à l'Unité opérée entre le Feu et l'Eau. La Croix est le symbole du Feu contrôlé, issu du Divin. Adossés à la croix, la lance et le bâton dessinent un triangle inversé. C'est la forme hiéroglyphique de l'Eau. Comment unir ces deux éléments contraires, trouver un équilibre parfait et échapper aux affres du temps ?

Sur la gauche de la barre horizontale, un coq et une lampe. A droite, une cruche et une échelle. Le coq et la lampe sont les symboles, à la fois, de la lumière, de l'éveil et de la vigilance. Mais aussi du Feu, de l'action et du Masculin

           

Sur la droite une cruche où s'est produite la transmutation de l'eau en vin et une échelle (de Jacob) qui permet une élévation de conscience et une métamorphose de l'être. C'est le domaine de l'Eau, de l'inconscient et du Féminin. Tout l'enjeu consiste à trouver la juste proportion entre le Yin et le Yang, l'actif et le passif, le mariage entre les contraires. 

Tout est question de regard et il faut apprendre à VOIR derrière les apparences. Si l'on s'en tient à une stricte description religieuse, on peut croire, à tort, que tous les éléments de cette croix retracent seulement, quelques fragments de la vie du Christ. Mais, dans cette perspective, on reste dans le dogme et l'esprit grégaire (symbole du sacrifice de l'agneau pascal : éliminer l'esprit moutonnier).

Il faut réintégrer notre état primordial. Autrefois les hommes n'étaient pas dominés par une l'intellectualisme ou la spéculation mais animés par l'intuition, voire par une vision mystique de l'existence. Ils étaient en harmonie avec la nature et l'univers. Or, à cause d'une dégradation des conditions de vie (ère glaciaire) les humains ont été obligés de rationnaliser leurs pensées, mettant, dès lors, de côté leurs capacités intuitives.

Le but c'est de changer, pas seulement notre mode de vie mais aussi notre manière d'être. Comment procéder ? Il faut passer d'abord par le corps, lui permettre de passer "de l'autre côté du miroir". Regardons à nouveau la croix : sous le crucifié, un marteau et une pince. 

Crucifier, c'est mettre en œuvre dans un creuset une matière qui va mourir pour lui permettre de ressusciter sous une nouvelle forme.

Le marteau sert à clouer, à fixer un élément pour l'empêcher de se "volatiliser".

La pince sert à déclouer, à libérer, à extraire.    

Pour résumer : le marteau nous condamne à être "fixer, clouer" dans le temps, la matière. La pince, elle, nous en libère. On retrouve cette iconographie dans beaucoup de sculptures à caractère religieux (Monastère des Hiéronymites, Lisbonne) 

Le but réel de toute spiritualité consiste à s'échapper de la prison temporelle pour retourner à l'Unité, siège de l'éternité et de l'immortalité. Comment y parvenir ? Il suffit de monter à l'échelle de Jacob, c'est-à-dire, de changer de vision, en regardant "d'en-haut". Derrière la tête du Christ, une croix de lumière en X. Rien d'étonnant vu que le X est le symbole de la Lumière ! Il est donc passé de la croix + à la croix x (effet dynamique de rotation, de retour sur soi-même). 

Vous remarquerez que cette lumière irradiante surgit de sa tête et non pas de son cœur : cela signifie qu'il a réussi une transformation totale de sa  pensée. Il s'est libéré du dogme en changeant radicalement son état de conscience. Le Feu de l'Esprit a renouvelé totalement sa Nature puisque le X c'est l'Illumination !    

 

Comment, nous même, pouvons y parvenir ? Il est dit que "Marie Madeleine libère les prisonniers". Prisonniers du temps et de la pensée sclérosante... Elle est aussi la Sainte Patronne des parfumeurs... Parfums qui enchantent les sens, l'esprit et conduisent à l'amour... Mais pour trouver l'Amour véritable, il faut changer intégralement sa façon de penser et équilibrer en soi, son Yang et son Yin ! (Méditation, contemplation, arts martiaux sont d'excellentes méthodes pour travailler "dans le creuset").

J'imagine Jean Louis Hémon, après une dure journée de labeur, prenant ses ciseaux à bois et son maillet, afin de sculpter avec patience et humilité, des croix pour ses enfants bien-aimés... La  clef est certainement là : dans cet amour simple, joyeux et si libérateur qu'il nous conduit à embrasser l’univers tout entier !   

"Froud huek ar blead glas, hag ar balan é bleun, Guet er Gloeh-noz hum Stréîr ag ar farkou. Ar fhangemmou didrouz, me glev mouezan eostic. Boemour en noz, kannet flour ha douzig."

"Les senteurs du blé vert, et du genêt fleuri, se répandent dans les champs avec la rosée de la nuit. Dans le silence des vallons, j'entends la voix du rossignol. Oh ! charmeur de la nuit ! Chante avec ta voix douce et caressante !" Jean le Maréchal, barde breton, 1909.  

 

(Les renseignements sur la famille Hémon sont tirés des "Souvenirs" de Guillaume Hémon, petit-fils de Jean Louis).

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simon Boudreau 14/09/2019 19:59

Merci Hélène! Votre sagesse et votre compréhension des symboles me font un véritable baume.

Laurent 18/02/2018 14:49

Merci Hélène pour ce beau morceau d'architecture, ton ressenti est profond et subtil.

Kemosabe 18/02/2018 10:44

Merci Helena pour ce superbe article, très enrichissant. Nos ancêtres sont admirables et ont su préserver la Connaissance, malgré leurs conditions de vie très difficiles. Certes, aujourd'hui, elles se sont améliorées, par contre pour le reste...

Carry 18/02/2018 09:56

Superbe***** Merci beaucoup Héléna!!!

Jean-Claude 18/02/2018 09:43

Quelles richesses, quel enrichissement que tu nous offres.
Encore merci Hélèna

elisabeth 18/02/2018 00:08

très intéressant comme analyse, merci !

Anna-line 17/02/2018 21:45

Merci infiniment Helena... que de précieuses et belles Connaissances...
Que de symboles riches d'enseignements...
Rester en haut de l'échelle, au-dessus des nuages,
Transformer nos pensées, Voir autrement n'est pas un mirage,
Le Soleil nous emmène librement vers de si beaux Voyages,
Dans la Lumière d'un Amour incommensurable et Source de partages...
Bien à toi, bien à vous...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents