Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LES DIX PLAIES D'ÉGYPTE : UN MESSAGE POUR NOTRE TEMPS ?

Publié par Helena Myrafiori sur 2 Mai 2017, 21:54pm

 

 

 

Les Anciens nous ont laissé dans des récits, légendes ou mythes, de quoi nourrir notre imaginaire. Cependant certaines histoires nous marquent plus que d'autres, à cause de la gravité de leur propos. Nous allons aujourd'hui nous intéresser aux dix plaies d'Égypte et à la libération des Hébreux, esclaves du Pharaon pendant 430 ans.

Tout d'abord, les protagonistes : ils sont au nombre de cinq :

1) Yahvé, représente la Loi Universelle, 

2) Pharaon, pouvoir temporel, par son refus constat,  va amener, de façon croissante, le malheur sur son peuple,

3) Moïse, investi par Yahvé pour libérer le peuple hébreu, 

4) Aaron, frère de Moïse et magicien. 

5) Les peuples hébreu et  égyptien, ou les deux voies possibles.

Le début de l'histoire : 

Sur ordre de Yahvé, Moïse et son frère Aaron se présentent devant Pharaon. Ils lui demandent de "laisser aller le peuple hébreu à trois journées de marche dans le désert pour célébrer un culte à Yahvé. " Pharaon refuse catégoriquement. A chaque fois, son coeur va se durcir. Neuf fois de suite... Les lois de l'univers, le Logos, sont absolues et il faut y obéir, sous peine de connaître des épreuves de plus en plus difficiles. C'est ce qui va arriver au peuple égyptien. 

1) Première  plaie : les eaux changées en sang.

Yahvé demande à Aaron de diriger son bâton vers les eaux d'Égypte et de les changer en sang. Ce qui fut fait. Malheureusement, les magiciens de Pharaon en font tout autant.

L'une des significations du nom Adam, A-dam plus exactement est : " le A est dans le sang". Le A, c'est le Aleph, le Un. La présence divine est dans le sang. Or, Adam est l'homme de la chute, il s'est séparé du Aleph au moment où il a été chassé du paradis. Il ne lui reste plus que le sang, le "Dam". Pour que l'homme retrouve le chemin de la verticalité, il doit être atteint au plus profond de son intimité. L'eau c'est l'inconscient. Seule l'épreuve ramènera dans l'être la présence divine.

2) Deuxième plaie : les grenouilles. 

A nouveau Pharaon refuse de renvoyer le peuple hébreu. Le royaume égyptien sera alors infesté de grenouilles : " elles monteront sur toi, sur ton peuple et sur tous tes serviteurs". Les magiciens Égyptiens en font tout autant. Alors, Pharaon durcit son coeur. 

En hébreu, "grenouilles" se dit "Tsephardim". Mais cela peut être lu de la façon suivante : "essor des connaissances ". En effet, la grenouille est le symbole de la connaissance cachée dans l'inconscient. Le serpent de la Genèse a amené l'homme à ne posséder la connaissance que par l'extérieur. De fait, il va oublier ses richesses intérieures et être envahi par les passions incontrôlables : les grenouilles !

3) Troisième plaie : la vermine.

Aaron va frapper la poussière de la terre et celle-ci va se transformer en vermine. Cette fois-ci les magiciens Égyptiens ne pourront rien faire. C'est "le doigt de Dieu".

La racine du mot hébreu "Kinim", la vermine, est "Ken", le oui hébreu. Mais c'est aussi "Kanoh" qui signifie "honorer". Nous affirmons et nous honorons sans cesse notre ego et celui-ci devient comme de la vermine qui nous envahit et nous étouffe ! Ne faut-il pas plutôt honorer le divin en nous ?

4) Quatrième plaie : l'insecte.

Moïse réitère sa demande auprès de Pharaon "Renvoie mon peuple... ". Mais Pharaon appesantit son coeur et n'écoute pas Moïse. Alors l'insecte va envahir la terre d'Égypte. 

Le mot hébreu pour insecte est "Arob". Mais ce mot peut être comparé à "Ereb", le soir. La lumière surgit des ténèbres et, le soir, promet un jour nouveau. Arob est l'Esprit de Dieu. Que les Égyptiens ne sauront pas saisir... A partir de ce moment là, le peuple hébreu et le peuple égyptien vont se séparer : "J'établirai une séparation entre mon peuple et ton peuple". 

5) Cinquième plaie : la peste.

Une peste "très grave" va s'abattre sur le bétail, les chevaux, les ânes, les chameaux. Du bétail des Hébreux, aucun ne va mourir. Mais Pharaon ne cède toujours pas.

La peste c'est "Deber". Prononcé "Dabar" il signifie "le Verbe" ! La peste détruit le bétail des Égyptiens car ils refusent le Verbe dans leur intériorité ! Les Hébreux, eux, l'acceptent et leur bétail ne sera pas touché.

6) Sixième plaie : la lèpre. 

Pharaon ne cède toujours pas. Une lèpre pustuleuse va s'abattre sur L'Égypte. 

Le lèpre sous forme de "pustules " évoque une boursouflure du "moi". Dans l'étymologie du mot hébreu "Shehyne" il y a une idée d'orgueil mais aussi d'un feu qui ne se verticalise pas et produit une éruption au niveau de la peau, c'est-à-dire au niveau de l'identité. 

7) Septième plaie : la grêle. 

Voyant son pays détruit par la grêle, Pharaon se repent et promet de libérer le peuple hébreu. Mais dès que la grêle disparaît, Pharaon revient sur sa parole.

Le mot hébreu pour "grêle" est "Barad". Or, souvenez vous, "Dabar" c'est le "Verbe". Composés des mêmes lettres, on se retrouve devant les mêmes énergies. Mais la grêle c'est l'envers du Logos, c'est la parole inutile, comme celle de la trahison de Pharaon. Son refus réitéré va entraîner des conséquences très graves. 

8) Huitième plaie : la sauterelle. 

Les épreuves vont augmenter. La preuve ? La racine du mot "sauterelle " "Arebeh" en hébreu est "rab" qui indique une idée d'augmentation. Pour les Hébreux c'est une croissance à la verticale, pour les Égyptiens,  c'est une croissance à l'horizontale. "Arebeh" c'est aussi la ruse. Celle du démon qui fait prendre la fausse lumière pour la vraie lumière. La sauterelle cache le soleil et plonge l'humanité dans l'illusion. En décimant tous les germes des plantes, la sauterelle décime l'âme de l'Egyptien. C'est l'époque des faux prophètes : le Diable est très séduisant, "mignon", beau parleur, maîtrisant parfaitement la communication, habile à dire le tout et son contraire.

9) Neuvième plaie : les ténèbres. 

Pendant trois jours, les ténèbres vont régner sur l'Égypte. Pharaon dit à Moïse : " Sors de devant moi et garde toi de revoir mon visage, car le jour où tu reverras mon visage, tu mourras". 

En hébreu, "ténèbres " se dit "Hoshekh" soit "palais de Shem". Le "Shem" c'est le Saint Nom, c'est Yod He Vav He. Oui des ténèbres jaillit la Lumière ! 

Cependant, dans les ténèbres Moïse ne peut discerner le visage de Pharaon. "Chacun tâtonne,  ne voit pas son frère et ne peut se lever de sa place". 

Aujourd'hui, nous en sommes à ce stade, dans les ténèbres. Nous tâtonnons, nous avons perdu tous nos repères, nous ne reconnaissons plus nos frères car nous sommes dans une rivalité constante, une âpre compétition. Où est le bien, où est le mal ? Nul ne peut nous répondre car nous avons perdu notre verticalité ! Nous sommes dans la confusion la plus totale ! 

Faisons le point : le peuple égyptien a souffert car Pharaon a refusé la Loi, la parole divine. Les épreuves vont donc s'intensifier jusqu'à la dernière plaie. Pharaon c'est l'ego qui ne veut pas reconnaître ses potentialités intérieures. Il n'a pour référence que les solutions extérieures. Or ce système doit être détruit. Pharaon doit faire "son retournement " et retrouver la Parole divine au fond de lui. Il avait pourtant le choix : le chemin des Hébreux ou le chemin des Égyptiens. Le premier est celui de l'obéissance à la Loi Universelle, le second c'est le refus. 

Observez : chacune des plaies est double et porte en elle sa rédemption (grenouilles et essor des connaissances, vermine ou honneur, Dabar ou Deber, grêle ou Verbe, ténèbres ou palais de Shem, etc.) L'obscurité porte en elle la Lumière.

Nous avons deux possibilités aujourd'hui : continuer de vivre soumis et en esclavage soit connaître la libération et la Terre Promise. Évitons la "grêle " les bavardages inutiles et oiseux. Évitons également les "sauterelles", les faux prophètes et les sauveurs auto - proclamés. Personne ne viendra nous sortir du chaos et surtout pas les Pharaons, assoiffés de pouvoir et de richesse au détriment des esclaves que nous sommes ! Sortons du monde marchand et de son infernale avidité ! 

Mais il reste une dernière plaie : 

10) Dixième plaie : la mort des fils aînés et des animaux premiers nés. 

Cette dernière plaie est la seule que Dieu exécute et c'est la seule que l'on peut qualifier de "plaie". Pharaon ayant toujours le coeur endurci, le plan divin va donc se réaliser. Le 10 c'est l'unité dans le monde créé. Et cette unité doit se faire dans l'homme. Malheur à celui qui s'y refuse : son fils aîné mourra. C'est-à-dire pas d'avenir possible, pas de descendance, pas d'héritier : le nom s'efface et disparaît. L'identité meurt. C'est ce qui risque fortement de nous arriver...

Moïse déclare à son peuple : " Lorsque Yahvé verra le sang sur le linteau et les deux poteaux, il ne mettra pas le destructeur à venir vers vos maisons pour tuer" (les deux poteaux : les deux axes intérieurs, le masculin et le féminin. Le linteau, l'esprit structurant). Le sang est le vecteur de la Présence Divine en Soi. Ce signe protège car il est la signature de la victoire de l'Esprit sur la matière. Il rappelle la première plaie mais cette fois-ci le sang est à l'intérieur de l'être. Intégré et spiritualisé.

Pharaon, l'ego, est vaincu. Le peuple hébreu va pouvoir sortir d'Égypte. Il va traverser la mer Rouge. Rouge comme l'oeuvre au Rouge. Pendant 40 ans, il va errer dans le désert mais il ne sera pas abandonné car, du Ciel, il recevra la manne salvatrice. C'est la récompense pour celui qui a su traverser la mer Rouge, le gué, la frontière entre le mental et le coeur. C'est le chemin du Salut, celui qui permet à l'âme de remonter vers la Source. C'est la réintégration dans la Lumière. C'est un chemin ardu car il est parsemé de beaucoup d'épreuves et nul n'est assuré d'atteindre la Terre Promise. L'énergie qui a mené  l'homme à chuter va lui permettre de remonter vers Qof, le chas de l'aiguille, l'Amour absolu. 

Dans nos temps troublés, nous avons le même choix : nourrir l'horizontale ou la verticale ? Continuerons - nous de donner notre confiance et de faire allégeance à des Pharaons de plus en plus avides ? Continuerons - nous de laisser notre esprit être étourdi par les discours stériles et mensongers  de nos médias et de nos politiques ? Si nous ne retrouvons pas notre liberté, nous n'aurons pas d'avenir. Si nous ne respectons pas les lois de la Nature, nous disparaîtrons. Nous avons si peu de temps devant nous !

Pharaon a obligé le peuple hébreu à fabriquer des "briques". C'est avec des briques que la tour de Babel a été construite et elle s'est effondrée ! "Ils prirent des briques à la place des pierres" et ont placé la renommée au-dessus de tout. Mais cette renommée n'était qu'illusion et a disparu. Il faut re-nommer les choses. L'homme devenu conscient est "pierre". En hébreu, "Eben", composé de deux noms : "Ab" le père, "Ben" le fils. "Labenah" la brique, ne contient plus la présence du Fils. Notre monde est fragile car nourri par les rivalités, les compétitions, les guerres. Nous sommes un monde factice. Reconstruisons le ! Seule notre liberté retrouvée nous le permettra ! Alors résistons et ne nous soumettons pas !  

PS : Après le chaos que nous allons obligatoirement connaître, pour assurer notre remontée vers la Source, un homme nous aidera. Son prénom est Thomas et je le surveille depuis longtemps. S'il perd son côté dictatorial, il nous mènera vers les étoiles !

 

ESTUFA FRIA, Lisbonne (Photo de l'auteure).  

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

poop 19/11/2019 16:56

Pharaon, l'ego, est vaincu. Le peuple hébreu va pouvoir sortir d'Égypte. Il va traverser la mer Rouge. Rouge comme l'oeuvre au Rouge. Pendant 40 ans, il va errer dans le désert mais il ne sera pas abandonné car, du Ciel, il recevra la manne salvatrice. C'est la récompense pour celui qui a su traverser la mer Rouge, le gué, la frontière entre le mental et le coeur. C'est le chemin du Salut, celui qui permet à l'âme de remonter vers la Source. C'est la réintégration dans la Lumière. C'est un chemin ardu car il est parsemé de beaucoup d'épreuves et nul n'est assuré d'atteindre la Terre Promise. L'énergie qui a mené l'homme à chuter va lui permettre de remonter vers Qof, le chas de l'aiguille, l'Amour absolu.

Dans nos temps troublés, nous avons le même choix : nourrir l'horizontale ou la verticale ? Continuerons - nous de donner notre confiance et de faire allégeance à des Pharaons de plus en plus avides ? Continuerons - nous de laisser notre esprit être étourdi par les discours stériles et mensongers de nos médias et de nos politiques ? Si nous ne retrouvons pas notre liberté, nous n'aurons pas d'avenir. Si nous ne respectons pas les lois de la Nature, nous disparaîtrons. Nous avons si peu de temps devant nous !

Pharaon a obligé le peuple hébreu à fabriquer des "briques". C'est avec des briques que la tour de Babel a été construite et elle s'est effondrée ! "Ils prirent des briques à la place des pierres" et ont placé la renommée au-dessus de tout. Mais cette renommée n'était qu'illusion et a disparu. Il faut re-nommer les choses. L'homme devenu conscient est "pierre". En hébreu, "Eben", composé de deux noms : "Ab" le père, "Ben" le fils. "Labenah" la brique, ne contient plus la présence du Fils. Notre monde est fragile car nourri par les rivalités, les compétitions, les guerres. Nous sommes un monde factice. Reconstruisons le ! Seule notre liberté retrouvée nous le permettra ! Alors résistons et ne nous soumettons pas !

PS : Après le chaos que nous allons obligatoirement connaître, pour assurer notre remontée vers la Source, un homme nous aidera. Son prénom est Thomas et je le surveille depuis longtemps. S'il perd son côté dictatorial, il nous mènera vers les étoiles !

vic 19/11/2019 16:55

l c b o liker

vik 19/11/2019 16:54

pas bon caca pouri

Helena 08/05/2017 10:05

L'Ecclésiaste (10, 16) : "Malheur à toi, pays, dont le roi est un enfant...."

dominique 07/05/2017 13:59

merci Hélène pour tous ces éclairages. la lèpre : 6ème plaie : serait il envisageable d'y voir la même signification dans certaines maladies de peau tel le psoriasis ?

Anna-line 06/05/2017 23:57

Merci beaucoup Hélèna...
Que notre âme et notre coeur trouvent et se lient enfin, à l'Essentiel,
Dans ce monde dénué de bon sens et parfois, si cruel,
Je fais encore confiance à notre Humanité mais qu'elle s'éveille !,
Pour Vivre et Partager toute la Beauté de ce monde et ses merveilles...
Bien à toi Hélèna, bien à vous...

Urbain 05/05/2017 23:09

Il faut lire plusieurs fois pour essayer de comprendre ! Sans certitude d'y parvenir...
Il me vient néanmoins l'analogie, en observant la marche du Monde (je ne parle pas de notre microcosme franchouillard si désespérant, et qui se croit centre du monde), que force est de constater que l'esclavage d'un peuple, auquel les plaies d'Egypte ont mis fin dans la douleur, existe toujours, et devient même, mondialisation oblige, l'esclavage de tous les peuples. Et plus pernicieux que jamais car il se plaît à donner une illusion de liberté aux esclaves. A les rendre complices de leur propre esclavage.
Les pharaons qui dominent ce monde n'écoutent rien, font preuve d'une cupidité sans limite, traitent le peuple avec un cynisme méprisant. Et ceux qui se disent ennemis de ces pharaons deviennent avec traîtrise leurs meilleurs valets, et ce dès que le peuple leur a naïvement confié le pouvoir.
Pendant combien de temps l'Histoire va-t-elle continuer à bégayer ainsi ?
Quand donc Dieu reviendra-t-il sanctionner ces pharaons d'aujourd'hui, détruire leur avenir, et libérer son peuple ? Cela fait un bon moment qu'il semble regarder ailleurs...

Jean-Claude 07/05/2017 10:17

Est-ce vraiment Dieu qui doit nous liberer ....?

Danielle 05/05/2017 19:11

Bonjour Hélène, c'est passionnant et méritera au moins une deuxième lecture (lol)..Merci encore pour tous ces éclaircissements. J'espère que ce Thomas saura trouver les étoiles et nous y emmener ! Bisous

France Bouchet 04/05/2017 17:39

Que Dieu ait pitié de nous pauvres Français.......Dimanche avec un psychopathe .que rien n'arrêtera !

Nathan Aravitz 05/05/2017 13:42

72 ans est la durée d'un cycle qui annonce les changements politiques. 7 mai 1945, capitulation de l'Allemagne à Reims. 72 ans plus tard, élections françaises. Fin du bloc de l'Ouest et effondrement de l'UE, en 2022, 72 ans après la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier.

Nathan Aravitz 04/05/2017 09:56

J'ai vu dernièrement un reportage où les Chinois délocalisent en Éthiopie et payent leurs employés 30 euros par mois, 12 h par jour de travail ! La "mondialisation heureuse" est en marche...

Kemosabe 03/05/2017 22:12

J'ai appris que tu allais quitter la France ?

Helena 03/05/2017 22:13

Ouiiiiiii ! Trop contente !

France Bouchet 03/05/2017 10:17

Ce sera le fils de Gilles si c'est un garçon ????

Helena 03/05/2017 10:53

Pourquoi pas ? Ce serait top !

Kemosabe 03/05/2017 09:19

Trapu mais super intéressant ! Je comprends mieux l'état du monde maintenant. Merci pour cet éclairage passionnant !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents