Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LE CHEVAL LIÉ

Publié par Helena Myrafiori sur 31 Janvier 2017, 15:26pm

Après de multiples combats, le chevalier était enfin de retour dans son petit village aux confins du monde. Il était heureux de retrouver les siens, mais le temps avait passé et ses cheveux avaient blanchi. Il ne trouvait plus sa place et un ennui profond commençait à le gagner. Certes, il avait encore suffisamment de forces pour aider aux champs ou dans les vergers, mais grande était sa soif de nouvelles aventures. 

A ses côtés, son cheval veillait et n'attendait qu'un seul signe de son maître pour galoper, à nouveau, à travers les prairies. Et un jour, l'espoir revint dans le coeur du chevalier. Alors qu'il était sur la place d'un marché, il entendit une conversation au sujet d'un château perdu dans les brumes où se réunissaient d'étranges personnages. Un mot, soudain, éveilla son attention: Graal... Il se rapprocha des hommes qui échangeaient à mots couverts, mais voyant l'intérêt qu'ils suscitaient, ils se séparèrent rapidement. 

Graal... Cinq lettres qui avaient transformé sa vie de jeune hobereau en chevalier invincible. Dès qu'il apprit son existence, il n'eut de cesse de le trouver. Adoptant l'armure et le bouclier, il défendit avec fougue des valeurs de loyauté et de protection. Traversant des contrées inconnues, naviguant sur des mers houleuses, abordant à des rivages hostiles, malgré l'âpreté de sa condition, jamais il ne perdit de vue son objectif, celui de tenir dans ses mains la Sainte Coupe. Mais les batailles absorbaient toute sa flamme et parfois le découragement dépassait son ardeur. Vaincu, il finit par retourner au bercail.

Et voilà que son rêve réapparaissait. Prestement, il enfourcha sa monture et partit à grand galop vers le pays des brumes. Il n'eut aucune difficulté à le trouver car, mystérieusement, le cheval semblait connaître le chemin. Mais un farouche adversaire les attendait : un dragon ivre de fureur. Voyant arriver l'équipage, il envoya dans leur direction un jet de flammes qui les fit, instantanément, reculer de trois pas.

Mettant pied à terre, le chevalier affronta la bête avec courage mais toutes ses tentatives echouèrent lamentablement. Il repartit à l'assaut avec bravoure, espérant atteindre le dragon sur le flanc, mais celui-ci était rusé et, impitoyablement, repoussait les assauts de l'épée.

C'est alors que le regard de l'homme fut attiré par l'attitude étrange du cheval. Il restait en retrait, attentif à tout ce qui se passait mais ne paraissait nullement effrayé. Au contraire, il donnait l'impression d'assister à un jeu dont il connaissait l'issue. 

Quel était donc le sens de tout cela ? Le chevalier était il tombé dans un piège ? Dans quel but ? Abandonnant la lutte pour un instant, il se dirigea vers son compagnon, lui donna une tape sur la croupe et déclara : " Va, je te redonne ta liberté ".

En hénissant, le cheval se dirigea vers la lisière de la forêt et disparut. Prêt à affronter à nouveau son adversaire, l'homme se retourna vivement et vit, avec stupéfaction, que le dragon s'était assoupi !

Alors, sans hésitation, le chevalier se dirigea vers la porte du château, ouverte en grand. Pourtant, quelque chose le retint de passer le seuil. Sa résolution l'avait quitté et son désir, évanoui. Sa quête n'avait plus vraiment d'importance. Au fond de lui, un barrage avait cédé. Toute sa vie, il avait lutté, bataillé, guerroyé. Mais le bonheur, lui, avait fui. N'était-il pas grand temps de le saisir ? Retournant alors sur ses pas, l'homme laissa son épée sur le sol et délié de tout attachement, partit les mains vides mais le coeur plein d'une nouvelle espérance : celle de faire de sa terre un paradis.

 

COMMENTAIRE 

Ce conte a été donné à un homme qui passait son temps à regretter son passé. Du coup, il était sans cesse insatisfait et mécontent de tout. Il avait du mal à profiter de la vie car sa volonté était grande et ses émotions envahissantes. Quelle est la clé pour sortir de cette spirale négative ? 

Le cheval est le symbole de l'ego. Pour le maîtriser, une seule solution : "le délier", c'est-à-dire ne plus être dans le vouloir mais dans l'accueil. Si on y parvient, alors on change d'état intérieur. Trouvant ainsi la plénitude, la vie devient plus facile et plus fluide. On sort enfin de la fatalité et, prenant en main sa destinée, on la crée.

Qu'est-ce que le Graal ? En illustration, j'ai mis la photo d'un tableau qui se trouve dans l'église de Trehorenteuc, dans la forêt de Brocéliande. C'est un lieu très intriguant, d'ailleurs surnommé "l'église du Graal ".

Regardons attentivement la scène : des personnages, certains couronnés et d'autres pas, mais tous en manteaux d'hermine, sont réunis autour d'une table ronde. Au centre est posée la Coupe Sacrée. Mais le plus surprenant, ce sont les poulets rôtis, les plats vides et les victuailles disposés devant les convives ! Pourquoi ? Quelle est la signification de cet étrange mélange des genres ? Il y a un point commun avec l'article "Petit mystère entre amis"... C'est la même énigme, traitée différemment...

Par ailleurs, dans le conte, il y a un dragon. De quel trésor est-il le gardien ? La réponse est dans la langue anglaise... Comme il est dit à l'entrée de l'église : "La porte est en dedans ". Alors à vos méninges!  

ÉGLISE DE TREHORENTEUC, forêt de Brocéliande  (Photo de l'auteure).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angelilie 07/02/2017 15:34

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. un enchantement. je reviendrai

André 01/02/2017 01:14

Vouloir combattre le gardien intérieur est sans issue pour le chevalier. Libérer son animalité lui permet de reconsidérer sa quête avec un objectif différent, au-delà de la dualité : se transformer sans combattre. Alors ces plats, les uns remplis et les autres vides, c'est peut être aussi une représentation de la transformation à accomplir, du visible matériel à l'invisible.

Jean-François 31/01/2017 22:24

Je m'apperçois que dragon signifie egalement frein ou freiner. Peut etre un frein à l'accomplissement de soi.

Jean-François 31/01/2017 22:24

Je m'apperçois que dragon signifie egalement frein ou freiner. Peut etre un frein à l'accomplissement de soi.

Jean-François 31/01/2017 21:36

Bonsoir Helene et bonsoir tout le monde , je me lance pour ce qui est du dragon. Dans dragon, il y a drap et gone disparu. Le drap disparu ou une levée de voile. cela me fait penser à l'allegorie de la caverne de platon. Quand on se libere de ses opinions, ses illusions, ses dogmes. Et que l'on " leve le voile" pour entrer dans la contemplation, on accede a la verité, l'autre monde, la sagesse .....

Helena 31/01/2017 22:31

To drag on : rendre éternel...

Jean-François 31/01/2017 22:13

Le dragon protege la porte vers lautre monde celui qui est a l'interieur et ou le temps n'existe pas et où nous sommes transparents ?

Jean-François 31/01/2017 22:08

Drag on " se prolonger" il est souvent raconter que le graal donne la vie eternel soit prolonger la vie ou arreter le temps ?. Encore une histoire de maitrise du temps ??

Helena 31/01/2017 21:44

Pas mal du tout....
En anglais le verbe : drag on, ça signifie quoi ?

Jean-François 31/01/2017 21:44

Egalement dans graal on retrouve "real" soit "reel". Donc quete du graal = quete de la verité . Le dragon protege la verité

Jean-François 31/01/2017 21:44

Egalement dans graal on retrouve "real" soit "reel". Donc quete du graal = quete de la verité . Le dragon protege la verité

Helena 31/01/2017 16:25

"Persévérer" ou " Percez et vous verrez" comme dirait Patrick Burensteinas.... C' est plus simple qu'on ne croit, réfléchissez avec votre coeur et pas votre tête... C'est ainsi que vous réfléchirez l'univers !

Océane 31/01/2017 16:15

Tu nous mets l'eau à la bouche Hélène ... et j'ai bien du mal à saisir ces "mystères" et en même temps ... je les aime et les recherche ! mais comment les pénétrer ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents