Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


GESTELL ET NEMOS

Publié par Helena Myrafiori sur 4 Janvier 2017, 17:59pm

Tout d'abord, je vous souhaite à tous une belle et heureuse année 2017. En astrologie chinoise, c'est l'année du coq de feu. Rien de très réjouissant quand on connaît l'impulsivité de l'animal... Cependant, chantant dès le lever du jour, le coq symbolise l'éveil. Eveil qui ne manquera pas d'advenir après une période obscure et une nouvelle vallée de larmes...  

Je tiens aussi à remercier toutes les personnes qui m'ont envoyé leurs voeux. Cependant, certains m'ont laissé perplexe : " Je vous souhaite la lumière de l'amour"... Diantre... Hormis le côté poétique de l'expression, je m'interroge sur le sens de cette phrase, pour moi, énigmatique. Aujourd'hui , on utilise des mots ou des concepts dénués de leur fonction première, qui est de décrire la réalité. Ainsi, on ne dit plus "mort" mais "disparu". On ne dit plus "aveugle" mais "non voyant", on ne dit plus "handicapé " mais "personne en situation de handicap " et j'en passe. Pour ma part, me sentant en situation de normalité, je ne vois pas le gain de ce changement de vocable, si ce n'est nous décerveler ou nous asservir encore plus ! A tout prendre, j'aurais préféré que l'on me souhaite l'amour de la lumière, surtout si la lumière en question est synonyme de connaissance !

Mais revenons à notre coq. Il est colérique, batailleur et rempli d'amour propre. A l'heure actuelle, on le représente perché sur un tas de fumier, mais, autrefois, il incarnait la fierté et l'affirmation du soi, puisque d'essence solaire. Cette inclination de caractère peut être définie, suivant Peter Sloterdijk, de pulsion thymotique. Ce terme vient du grec "thymos" qui désigne "l'organe dans la poitrine des héros d'où partent les grands élans,..., le Soi fier". Dans notre société décadente, nous sommes condamnés à la mollesse et à la tiédeur et le feu intérieur est muselé, sous prétexte d'ego surdimensionné.

Mon amie Cathy Martin, guérisseuse de son état, a remarqué, chez nombre de ses patients, qu'ils étaient souvent bloqués au niveau du thymus et que cela les empêchait de développer "leurs ailes". Pour tout dire, d'accéder à leur divinité intérieure. Elle remédie, bien sûr, à cette problématique. Mais je m'interroge ? Pourquoi tant de difficultés à s'éveiller ?  

Nous sommes malades. Atteints d'une maladie chronique, mais non incurable, qui s'appelle le matérialisme. Selon Heidegger, nous sommes en train de perdre notre humanité. Parce que le goût de l'argent a dépassé celui du travail bien fait et celui de l'honneur. Il nomme cet état le "Gestell", l'inféodation de l'homme à l'utilitarisme. C'est tellement pratique tous ces joujoux électroniques, pas vrai ? Mais comment ne pas être esclave de ces commodités ?

Que je vous raconte une petite histoire personnelle : début des années 90, je me suis rendue, à plusieurs reprises, dans ma famille au Vietnam. Elle vivait dans un petit village, perdu dans les rizières. Quelle joie de les rencontrer ! Mon époux, mes enfants et moi même, nous avons été accueillis comme des rois, et pourtant quel dénuement ! Ils nous ont offert bien plus que l'hospitalité : leur innocence et leur gaieté enfantine. Le matérialisme outrancier n'était pas encore arrivé jusqu'à eux et ils savaient  partager. Malheureusement, au fil du temps, ils ont été rattrapés par la mondialisation dans ce qu'elle a de plus mauvais : la cupidité. Depuis, tout a changé. Eux qui étaient contents de tout, sont devenus insatisfaits, geignards et envieux de leurs voisins, quelle tristesse.... 

A travers les contes, les Hé-Veilleurs font de nous des personnages de légende. Nous ne sommes plus des anonymes ou des sans grades, mais des héros. "Herôs" en grec, signifie demi-dieu, ou tout homme élevé à ce rang. Dans notre société, où est donc notre divinité intérieure ? Noyée dans le consumérisme ou dans une spiritualité "hygiénique" où il faut sans cesse, se nettoyer du péché, du karma ou de la généalogie. Dès lors, nous perdons de vue l'essentiel : nous sommes tous mortels. Comment assumer l'inéluctable sinon en affrontant avec courage notre destinée ? Les Bouddhistes font du renoncement, l'instrument de l'intériorité. Dans les civilisations européennes, il en est tout autrement. On va parler de "Menos". Pour atteindre le rang de demi-dieu, ou s'éveiller, il faut utiliser son énergie vitale, sa force et sa détermination. Il n'est pas question de force physique mais de force morale.

Le rêve d'une de mes consultantes, musicienne de son état, était d'aller, pendant au moins deux mois, dans le désert en Californie, pour y enregistrer les sons des serpents à sonnettes et de répertorier les cactus. Les Hé-Veilleurs l'ont encouragée à le réaliser. Cependant, elle n'a rien d'une aventurière et pour elle, traverser seule tout Los Angeles en voiture, relevait du cauchemar. Pourtant, elle y est parvenue, comme elle est parvenue à dormir sous une tente, à faire ses enregistrements et ses répertoires, et ce malgré les difficultés ! Pourquoi ? Parce qu'elle possède ce "supplément d'âme", le Menos, cette énergie du coeur indestructible qui donne foi et fermeté de caractère. Elle a obtenu victoire sur tout, mais surtout sur elle même. 

Pour sortir du Gestell, il faut le vouloir et arrêter de geindre et gémir sur son sort. On parle souvent du retour du "féminin sacré ". Le féminin n'a rien de larmoyant et ne va pas, uniquement, allumer des bougies ou dessiner des coeurs place de la République, à Paris. Cette attitude est sournoise et sert encore plus notre asservissement.  

Devenez les héros de votre propre histoire, respectez les anciens, la nature, aimez la beauté, soyez brave et courageux, fuyez les corrompus et méprisez la bassesse. C'est tout ce que je vous souhaite pour 2017. Ainsi, vous accéderez à la lumière de la Connaissance et à l'amour de la Vérité.  

NEW ORLÉANS, LOUISIANE (Photo de l'auteure).

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chouteau 07/01/2017 11:55

oui ,oui ,oui nous vivons bien dans un monde d'égoïste ou de matérialiste qui a une place qui dépasse tous nos "besoin" et qui font gagner beaucoup d'argent à des gens peu scrupuleux tous les pays du monde savent ce que nos industriels nous font manger , de la m.... qui nous rendent malade mais qu'importe c'est bon pour leur porte feuille ,faire travailler des enfants de 4 ans pour des grandes marques ,de vêtements , où de l'électronique à prix d'or .
Quand est ce que la modernité nous mourir à petit feu , est que tout les parents seraient d'accord si leurs anges allaient travailler en usine à l'âge de 4 ans sous prétexte qu'ils ont besoin d'argent .
La liste est trop longue pour nous pauvre humain que nous sommes devenu , tout le monde est jaloux de tout le monde ça , pourquoi tant de gens font des têtes pas possible , c'est que tout ça , ça a un coût et qu'à la fin la facture est salée . Encore et toujours plus pour le consommateur .
Je souhaite le meilleur pour cette nouvelle année 2017 pour tout ceux qui ont encore les pieds sur terre .Bien cordialement . Christelle

carnac et hatchepsut 07/01/2017 01:13

Hélène,

Il suffira de leur dire que leur technologie ne tient "que" sur le fil du Dieu électricité...ou de la fée..c'est selon.
Notez que le consumérisme ne repose finalement que sur peu de choses.
Ici on aime pas le coq, encore moins le coq au vin, car dans la vrai recette il faut lier la sauce au sang!
Et Dieu sait combien j'aime les vrais recettes ainsi que le bon vin.

@mitié.

Helena 07/01/2017 10:02

Merci à tous pour vos commentaires et votre soutien. N'oublions pas que le coq est le symbole de la Lumière et le vin le symbole de la transmutation de la matière... En ce sens, le coq au vin c'est génial ! Et ce qui gouverne le monde c'esr la corruption... Et là, il y a du boulot !

Marie-Agnès 06/01/2017 20:01

Je ne vous connais que depuis peu, depuis le hors série d'Inexploré mais je vous adore car vous exprimez ce bons sens qui a totalement disparu de nos compatriotes avachis devant leurs séries stupides à la télévision incapables d'avoir des idéaux ne se reconnaissant que dans les footballeurs et autres stupidités
merci infiniment pour cela et bonne et heureuse année autant que faire se peut

carnac et hatchepsut 10/01/2017 04:38

et oui la transformation de l'eau en vin aux noces cananéennes, merci de nous le rappeler, les débuts de l'alchimie!

Elisabeth 05/01/2017 16:07

j'aime bien lire ce genre de choses :)
mes pensées sympathiques vous accompagnent , merci

Martine 05/01/2017 15:23

Merci Hélène pour ce grand vent de lucidité, puisse-t-il balayer tous les masques et apporter la lumière et la sérénité dans les coeurs et les esprits ! Que votre année soit belle et douce, meilleurs voeux 2017

Céline 05/01/2017 14:05

Merci Hélène pour ces mots de lucidité et d'encouragements. Oui, chaque mot a son importance... Encore une fois, tous mes voeux pour cette nouvelle année à venir... qu'elle soit empreinte d'Eveil, de Sagesse, de Bonté, de Tolérance, d'Amour et de Lumière pour tous...Bien à toi...

france bouchet 05/01/2017 09:31

Dans ma profession, j'utilise le vrai vocabulaire. par exemple, il vaut mieux utiliser le mot "mort " que disparu. Certaines personnes auront du mal à faire le deuil, et continueront à chercher leur défunt ...Après, cela reste une affaire personnelle, mais appelons un chat, un chat.

Encore un message qui nous surprend, tu arrive là où l'on ne t' attend pas et cela nous tombe sur la tête. Si on n'est pas réveillé après cela ?
Belle et heureuse année de Coq.

B. 05/01/2017 09:31

Bonjour Hélène,
Je vais, rester, " traditionnelle " en vous présentant, tous mes Voeux, pour cette nouvelle année... que j'espère, de prises de conscience... que le plus grand nombre d'entre nous " réapprenne " ou, " fasse l'effort " de voir, que nous ne sommes pas que des n°, des euros, " des choses " à mettre dans des cases ... que derrière chaque acte posé, il y a une personne, un Coeur nourrir... que nous avons tous, le libre arbitre d'accepter ou pas, ce que l'on veut nous imposer...
Enfin, que chacun perçoive, ces petits moments, ces petits gestes... bref, ces petits riens qui font que, dans ce monde qui peut vite ne paraître que noirceur, il y a toujours, un petit bout de Lumière, si petit soit-il, qui est là pour nourrir ce Coeur, qui n'attend que ça...
Même si, et j'en suis bien consciente... où, nous allons ( je dirais plutôt " où on veut que nous allions " !) n'est pas " bien joli "...
Alors, n'y a-t-il pas, aussi, un effort à faire, par chacun de nous, afin de nourrir ce Coeur... Ne faut-il pas, se rappeler " que rien n'est dû ", que les réponses, que les torts, ne sont pas, ou ne viennent pas, que, de l'extérieur ....
Pour ma part, il y a une chose qui ne pourra, jamais m'être enlevée " mon libre arbitre ", nous l'avons tous...
Lorsqu'on nous présente un verre... A chacun de nous de voir, de vouloir voir, que dans ce verre, il y a deux parties... Le libre arbitre de chacun est de voir la partie, qui va nous " nourrir "... ou, nous arranger...
la partie vide, ou, la partie pleine...
Ne voyez pas en ces mots, un petit monde " de Bisounours ", non, je pense qu'il est à chacun de nous, de faire, de vouloir faire, aussi, un effort...
Merci à vous Hélène, pour ces mots, pour ce temps que vous prenez à essayer de nous montrer " la partie du verre "... j'ai choisi la mienne, et refuse de voir celle qu'on voudrait que je choisisse... B.G

Yann 05/01/2017 09:05

Par le feu et la glace! Que la Lumière irradie! Je choisis votre menu pour cette année encore Hélène, un coq au vin s'il vous plaît! :D Et merci pour ce message rafraîchissant :D

Sonia 04/01/2017 21:44

Merci pour ce message plein de bon sens. Je ne peux que souhaiter que vous puissiez continuer votre oeuvre dans les meilleures conditions pour vous Hélène. J'en profite pour renouveler une question posée par mail; est-il possible de continuer à recevoir les messages des Hé-veilleurs outre atlantique pour vos anciens consultants de France? Via Skype ou tout autre moyen ? Avec toute mon amitié. Sonia

Sonia 06/01/2017 11:23

Merci pour votre réponse Hélène, je suis venue vous voir à Nantes ainsi que mon amie Béatrice et mon mari Stephane. J'étais là femme à la licorne. ....

Helena 04/01/2017 22:37

Bonsoir Sonia,
Merci pour votre message. Je ne travaille pas par Skype ou par téléphone car mon débit de paroles est trop rapide et difficilement compréhensible à distance. Où êtes vous exactement ? Je vais tous les ans voir ma fille à Chicago. Bien amicalement et bonne année !

Marianne 04/01/2017 18:41

Merci beaucoup pour ce message de discernement : nous en avons tellement besoin !
Je vous embrasse de tout mon cœur.
Merci

dominique 04/01/2017 18:40

whouahhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents