Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LE POINT D'ABAISSEMENT

Publié par Helena Myrafiori sur 5 Décembre 2016, 23:42pm

En 1984, est sorti un film qui, depuis, est devenu culte : "Karaté Kid". C'est l'histoire d'un jeune garçon qui veut apprendre à se défendre et pour cela, il demande à un maître karatéka de le former. Cependant, ce dernier va être plus enclin à lui faire peindre ses palissades, l'obliger à laver ses voitures, à attraper des mouches avec des baguettes, plutôt que de lui enseigner l'art du combat. Le jeune héros finira par découvrir les vertus de ces corvées, apparemment inutiles... Il comprendra le profit et l'avantage du "poncer, lustrer" puisque ces gestes feront de lui un habile compétiteur. 

Il n'en est pas autrement dans la vie spirituelle. Si on veut progresser, il faut absolument "poncer, lustrer". C'est à dire, accepter toutes nos tâches quotidiennes, aussi anodines soient elles, afin qu'elles deviennent des habitudes, faciles à transcender. Pourtant, et le plus souvent, nous refusons les corvées et les contraintes, indispensables pour notre adaptation à ce monde et mieux s'incarner. Comme le jeune héros du film, on voudrait devenir maître sans passer par l'apprentissage obligatoire. Et là, catastrophe !   

Cependant, les Anciens nous ont légué des moyens pour alléger notre dur labeur. Mais cela n'intéresse plus grand monde, tant nous sommes prisonniers de la matérialité. On veut découvrir des horizons nouveaux sans voir ce qu'il y a notre porte. 

Je vais vous parler aujourd'hui de l'enseignement contenu dans les églises romanes (avant le 13ème siècle, principalement). Bien sûr, ce n'est pas de religion dont il s'agit mais d'une méthode efficace qui a fait ses preuves pendant des siècles. Malheureusement, nous avons perdu les clés du décodage.

Tout a commencé dans le jardin d'Eden : pendant qu'Adam dormait profondément, le serpent en a profité pour rendre visite à Eve et la tenter. Celle-ci était parfaitement éveillée et avait bien essayé de sortir son compagnon du sommeil où il était plongé. Mais sans y parvenir. Alors, cédant aux instances du serpent, elle a cueilli le fruit de l'arbre de la Connaissance et a nourri sa partie animale, créant, de ce fait, la mort physique. Il y a là un détail important dont nous parlerons ultérieurement.

Les églises romanes ont été construites par les Druides qui s'étaient convertis au christianisme pour échapper à l'inquisition. Ils ont sauvegardé leurs savoirs dans des "livres de pierre" facilement déchiffrables aux yeux de leurs contemporains, très obscurs pour nous. Il suffit, pourtant, de lever les yeux dans ces petites églises et d'admirer les chapiteaux et les scènes qui y sont représentées.

Mais dans ces lieux sacrés, on ne pénètre pas sans préparation. Il faut d'abord trouver son "point d'abaissement"; c'est-à-dire le point énergétique le plus bas dans notre corps. il suffit, pour cela, de passer le seuil et de toucher la pierre de décharge. Elle est facilement reconnaissable car elle est polie par les ans, grâce à toutes les mains qui l'ont effleurée. Cela permet de se libérer de toutes ses négativités et de faire le vide en soi. On parle d'humilité, mais il ne faut pas considérer cela  comme une valeur morale mais comme une fréquence particulière, celle de l'humus, celle de la terre ! Ainsi, nous serons coordonnés aux énergies telluriques du lieu.    

il suffit ensuite de parcourir l'église et de regarder attentivement les indications données sur les chapiteaux. Trois axes spirituels majeurs sont définis :

1) Maîtriser ses instincts,

2) Acquérir la vision pénétrante afin de discerner nos ombres,

3) Trouver l'équilibre intérieur.  

Rien d'autre. La spiritualité ce n'est pas plus compliqué, mais ce travail prend toute une vie ! 

Cependant, l'esprit d'autrefois était très différent du nôtre car le salut de l'âme était bien plus important que la possession des richesses ou du pouvoir. Cependant, ces maîtres d'oeuvre avaient à coeur d'aider les croyants. Le parcours était riche en symboles et il suffisait aux pèlerins de les suivre : fleur ouverte = inspiration, fleur fermée = expiration. Chapiteau sans ornement = méditation, etc.

Je ne pourrais, ici, vous donner toutes les clés car elles sont trop nombreuses. Sachez, cependant, que la personne qui suivait à la lettre les signes, ressortait de l'église, régénérée voire même transformée.    

Il y avait aussi une technique très simple qui favorisait l'éveil spirituel. C'est l'agenouillement. On croit, communément, que c'est un geste de soumission. C'est évidemment faux. C'est une posture SACREE. Pourquoi ? Le genou est très particulier car il possède deux éléments importants : la rotule et le ménisque.

Regardons attentivement l'origine de ces deux mots :

Rotule, vient du latin rotula, petite roue, diminutif de rota, roue. Roue qui symbolise le soleil.

Ménisque, vient du grec meniskos, qui signifie "croissant de lune" diminutif de méné, lune (la déesse de la lune s'appelle Méné).

Bref, dans le genou, nous possédons le soleil et la lune ! Et quand nous nous agenouillons nous ouvrons notre canal solaire et notre canal lunaire ! Si, en plus, on baisse la tête, on favorise l'ouverture de l'Atlas (première vertèbre cervicale). Atlas était un géant de la mythologie grecque qui portait la voûte céleste sur ses épaules. Il était le vecteur de l'équilibre ciel-terre. Par cet acte d'adoration et de dévotion, on accélère notre capacité à retrouver son axe et à s'éveiller. Simple non ?

Depuis l'origine, on sait que c'est un travail régulier et constant qui nous est demandé. C'est un acte de foi et de courage. Il faut avoir une grande détermination pour vaincre nos passions animales pour enfin retourner au Paradis.

Cependant, je vous disais précédemment qu'il y avait un détail important dans l'épisode où Eve cueille le fruit de la Connaissance. Son geste est d'une grande simplicité d'exécution. Elle n'a pas eu besoin de grimper dans l'arbre ou de s'accrocher à ses branches. Le fruit n'était pas au sommet, ni inatteignable, mais à portée de main. Ce détail est essentiel car il signifie que percer les mystères de la Connaissance est  FACILE.

Depuis toujours on vous dit le contraire ? C'est faux ! Il faut, bien sûr, travailler tous les jours sur soi, mais on peut retrouver aisément notre part divine. Elle est là, tout près, depuis toujours cachée au fond de nous... Et la clé s'appelle la Foi et l'Espérance en la Vie... 

Vous pouvez, bien sûr, partager cet article mais en citant vos sources, merci !

Basilique Saint Denis (Photo de l'auteure)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

france 09/12/2016 09:10

Quand je lave les pieds de Paul... Une personne autiste, cela me fait souvent penser au croquis de Rembrandt. Jésus lavant les pieds des Apôtres...Seul point commun.
Il arrive souvent dans les attitudes, les tâches les plus humbles, que j'obtienne les réponses. Alors, je remercie le Ciel.
Bon, je vais m'agenouiller, car je ne sais plus quoi dire... Sauf, un grand merci à Hélène !

Helena 09/12/2016 10:23

Merci pour ton témoignage. Cela prouve le concret de la spiritualité bien comprise... Et l'efficacité puisque c'est à ce moment que tu es "inspirée ". Bonne journée !

Paul 07/12/2016 18:25

J'ai publié sur mon Facebook.

Paul 07/12/2016 18:16

J'ai beaucoup aimé ce texte, il se relie à ce que moi même j'ai reçu.
Les 3 Cœurs énergétiques de notre être se situent au niveau du ventre, du cœur et de la tête. Animés au niveau du ventre par Mars et Vénus, au niveau de la tête par Jupiter et Mercure et au niveau du cœur par le Soleil, la Lune et leur Maitre Saturne. Ces 3 Cœurs se retrouvent au niveau des articulations des membres, ainsi au niveau du genou et du coude nous retrouvons le Soleil et la Lune si bien décris par toi Hélène, j'en suis enchanté. Et bien sur aussi le grand maitre Saturne qui nous invite à l'agenouillement, à poncer lustrer et transformer le plomb de la vie quotidienne en or spirituel. Dans le Cœur Saturne est représenté par le Péricarde.
Bien à toi Hélène et merci.
Paul

Jean-Claude 06/12/2016 18:23

Merci encore Helena !

Sophie 06/12/2016 14:06

Merci beaucoup Hélène cela est fort intéressant.

Helena 06/12/2016 12:59

Merci pour vos commentaires. En regardant la photo d'illustration, on remarque au dessus de l'homme agenouillé, une corde tressée. C'est le symbole de la voûte céleste. Cela signifie que le personnage est bien dans l'axe ciel-terre. Ses genoux reposent à même la pierre, symbole de l'incarnation. Pour parvenir à cet équilibre, un seul mot d'ordre : travail, travail, travail ! Et ce travail devient facile si on accepte notre condition humaine, ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui.... Poncer, lustrer, cela n'intéresse pas grand monde....

danielle 06/12/2016 10:26

Bonjour Hélène, .....c'est vraiment extraordinaire, Merci de partager tes connaissances...tu nous donnes vraiment tout pour que l'on s'éveille :)) :))
Belle journée, gros bisous

Kathleen 06/12/2016 09:19

Merci te lire est un pas de plus sur notre chemin spirituel. Belle journée à toi et tout plein de soleil dans ton coeur Kathleen

DUMAS Anne-Marie 06/12/2016 08:57

Quand parlent les pierres et les mots... Passionnant!
Merci beaucoup pour ce bel article et les pistes proposées.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents