Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LA PRINCESSE AU PETIT POIS ET AU GRAND SOI

Publié par Helena Myrafiori sur 8 Mars 2016, 15:14pm

LA PRINCESSE AU PETIT POIS ET AU GRAND SOI

Se réveillant un matin, une jeune princesse sentit que quelque chose d'inhabituel s'était passé pendant la nuit. Elle avait, jusqu'à présent, toujours dormi profondément, rassurée par le petit pois sous sa couche, garant de son rang et de sa bonne fortune.

Mais, là, oh ! Surprise ! Passant la main sous son matelas, la jeune fille constata la disparition du petit pois. Aussitôt, elle bondit hors de son lit et partit à sa recherche, retournant son lit de fond en comble, soulevant les tapis, fouillant le moindre recoin ou moindre interstice. Explorant sous les armoires ou derrière les tentures, mais ses investigations demeurèrent vaines.

Lasse et découragée, elle pleura à chaudes larmes. Elle avait la terrible impression d'être depossédée d'une partie d'elle même. Qu'est-ce qu'un petit pois ? Juste une petite douceur que l'on croque au moment du printemps. Mais pour la princesse, c'était bien plus que cela. Il était le gage de sa royauté. Or, sans lui, elle perdait toute légitimité.

Dès le lendemain, ses recherches reprirent. Son sommeil avait été agité, troublé par des rêves obscurs. Elle se voyait reniée par ses propres parents, chassée même du palais princier.

A nouveau, elle inspecta sa chambre, espérant enfin une issue heureuse. Sa vie redeviendrait douce et sereine, mais pour l'heure, ses espoirs furent cruellement déçus. Rien, pas la moindre trace.

Cependant, en elle, un changement subtil s'était produit. Même si elle était toujours habitée par sa quête, elle n'éprouvait plus de sentiment d'urgence. Parfois, elle s'asseyait à l'ombre d'un arbre et nourrissait son âme de tous les instants fugitifs qu'elle glanait de ci et de là. Cette contemplation quotidienne avait adouci sa peine et ouvert ses yeux. Tout l'émerveillait et, à nouveau, son âme se remplissait de joies insondables. Peu importe la perte, désormais elle resplendissait tel un soleil à son zénith, car elle avait appris à aimer le monde tel qu'il était.

Certes, elle avait égaré un petit pois qui, à jamais, avait disparu. Mais elle avait trouvé plus grand : son Soi supérieur qui ne s'offre que si le regard embrasse tous les horizons. Celui du Ciel, celui de la Terre, celui que l'on porte au fond du coeur.

Un jour, pourtant, alors qu'elle se prélassait dans son jardin, elle discerna, parmi les fleurs, un éclair fugace et lumineux. S'approchant avec prudence, elle découvrit, dans un écrin de verdure, une sphère dorée. C'était son petit pois ! Mais quelle transformation ! Sa substance éphémère s'était métamorphosée en une magnifique boule de Lumière.

De quelle nature était ce phénomène ? Avait-elle participé à cette transmutation ou était-ce une grâce du Ciel ? Au final, peu importe la vérité sur ce mystère. Désormais, la princesse coulait des jours heureux. En effet, n'ayant plus besoin de l'assentiment d'autrui, elle pouvait, librement, s'aimer d'un amour total et infini.

COMMENTAIRE

Voilà l'épisode 2 qui concerne la jeune femme du conte précédent ("Forza Vitale"). On peut effectivement voir son évolution positive puisqu'elle est passée du chêne qui subit son immobilité à une princesse en mouvement, à la recherche de son identité. Si dans le premier conte, elle souffrait d'un déficit d'estime de soi, dans celui-ci, on voit bien sa mise en route pour trouver une solution à son problème. Or dans cet objectif, on lui conseille vivement de ne pas chercher le remède à l'extérieur de soi (inutilité de la recherche du petit pois) mais à l'intérieur de soi grâce, surtout, à la contemplation. Ainsi, va pouvoir s'opérer sa transformation subtile (sphère d'or). Elle a trouvé, sans doute, le moyen de réaliser la Pierre Philosophale...

PISTE DE RÉFLEXION

Pourquoi est-on passé du chêne à la princesse ? Quelle est la signification de cette "royauté" ?Pourquoi ce choix du "petit pois" ? Et que représente t-il ? Cela ne vous rappelle t-il pas un conte célèbre ? Par quel procédé la princesse réussit-elle à retrouver l'amour d'elle même ?

PS : Déjà plus de cent contes publiés et plus de 14 000 lecteurs réguliers ! Merci !

OUZBEKISTAN (Photo de l'auteure).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 14/03/2016 10:03

Que n'acceptons-nous pas de perdre, que si nous le perdions nous donnerait accès à notre puissance phénoménale ? Quel espace, quelle énergie, quelle conscience pourrions-nous Etre pour incarner qui nous sommes vraiment ?

Helena 08/03/2016 20:18

Merci pour vos commentaires très enrichissants qui aident la réflexion. Bonne soirée !

Jean-Claude 08/03/2016 19:05

Du roi de la forêt elle est devenue une princesse de son royaume intérieur, elle trouve l'amour d'elle même en relativisant la recherche du petit pois ce qui lui laisse d'avantage de temps pour se retrouver seule avec elle même et pour contempler (La contemplation est une application de l'esprit à voir et observer certaines réalités. Le terme a un sens particulier dans la religion et dans l'art. L'état contemplatif offrant dans le premier cas à l'âme une proximité avec Dieu et dans le second avec la nature.) je trouve cette définition très intéressante.....
Bonne soirée à tous

Werdna 08/03/2016 17:57

Ayant pris conscience de ses qualités, la princesse a ensuite été amenée à l'action afin de retrouver son cher "doudou" de petit pois. Mais c'était encore un attachement extérieur. Au cours de ses recherches, et ressentant son intériorité, elle commence à s'adonner à la contemplation qui lui ouvre d'autres horizons.

Helena 08/03/2016 17:17

Tu as raison France. Je pense que le "petit pois" c'est aussi notre ego. Petit pois mais grand poids qui pèse souvent sur nos vies et empêche notre renaissance. C'est en le dissolvant que l'on peut vivre une véritable transformation. A noter que la jeune femme a décidé de vraiment travailler sur elle et n'a pas attendu un quelconque miracle. Grâce à cette attitude juste, elle a été récompensée et libérée de ses entraves.

france 08/03/2016 17:04

Avant cette belle découverte, il a fallu accepter de perdre le petit pois. L'objet qui représentait sa condition de Princesse. En acceptant cette perte, la Princesse accepte sa nouvelle condition.
L'acceptation. IL faut savoir aussi mourir pour revivre, renaître serait peut être le terme plus exact ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents