Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LE BUTIN

Publié par Helena Myrafiori sur 29 Décembre 2015, 20:55pm

LE BUTIN

Des soldats s’en revenaient de guerre. Les batailles avaient été terribles mais tous rapportaient, en récompense de leur sacrifice, d'importants butins et de magnifiques trésors.

Enfin la paix était signée ! Et tous s’en revenaient dans leur patrie où, grâce au magot pris à l'ennemi, ils pourraient vivre le reste de leur âge, dans la prospérité et l'abondance.

Or, parmi toute cette troupe, il y avait en un qui sortait du lot à cause de l’étrangeté de sa mise. En effet, il ne transportait rien, pas le moindre bagage ou coffre, résultats de rapines ou de vols. Il était aussi dépouillé qu'au premier jour du conflit.

Ses camarades se moquaient ouvertement de lui : « Tu es parti pauvre et tu reviens pauvre ! A quoi t’ont servi toutes ces années de servitude, de souffrances et de combats ? »

En souriant, l’homme répondit : « Vous vous trompez. J’ai rapporté un objet d’’un prix inestimable ». Et ce disant, il sortit de sa poche, un petit miroir banal et sans aucune valeur.

Tous le regardèrent avec surprise, mais il poursuivit : « Après chaque bataille, j'ai examiné mon reflet pour savoir si j’étais resté un Homme. Je voulais garder mon amour propre et ne jamais succomber à de vaines tentations. A quoi vous serviront tous ces biens que vous avez arrachés aux vaincus, si vous perdez votre liberté à cause de votre avidité ? ».

Interpellés par ces justes paroles, ses compagnons réalisèrent alors, que la fidélité à soi même est le seul véritable trésor. Et c'est, avec fierté, qu'ils purent, désormais, rejoindre leurs demeures et partager avec ceux qu'ils aimaient, de véritables richesses.

COMMENTAIRE

Ce conte a été donné à une personne qui s'inquiétait de l'importance de son ego. Faut-il à tout prix le combattre ? Ou être fidèle à soi même ?

PISTE DE REFLEXION

La guerre dont il est question n'est-elle pas avant tout intérieure ? Comment retrouver la paix ? Qui est vraiment pauvre ?

LAC MICHIGAN USA (Photo de l'auteure).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Helena 05/01/2016 10:01

Oui c'est le "pauvre en esprit"...

Jean-Claude 04/01/2016 20:56

Celui qui est pauvre, n'est il pas celui qui, dans ce conte, vol les vaincus ? Et,ou celui qui ne développe pas les vertus ... ?

Helena 04/01/2016 14:03

Je vois que mes contes suscitent bien des débats et c'est tant mieux ! Pour ma part, je crois que chaque opinion vaut la peine d'être entendue et commentée. Réfléchir ensemble, voilà qui permet l'évolution ! Mais évolution ne veut pas dire développement personnel....

france 04/01/2016 08:16

Ben voyons.........

Elodie 04/01/2016 10:35

France, vous serait-il possible d'argumenter votre réponse afin de "m'éclairer" ?

Elodie 03/01/2016 21:14

Bonsoir,
Je ne pense pas qu'il faille combattre l'ego mais simplement l'accepter et le reconnaître en tant que ce qu'il est pour ainsi le (re)mettre à sa juste place.
Pour moi, toutes les guerres sont avant tout, à la base, des guerres internes, intérieures, des guerres dans et contre soi, avec soi aussi. Des guerres et des conflits intérieurs de non-acceptation, de non-reconnaissance, de jugement et de non-amour à l'égard de soi et/ou de l'autre.
Je crois que lorsque nous cesseront de juger, lorsque nous cesserons de condamner et de rejeter quoi que ce soit, alors la paix intérieure puis extérieure sera possible. Ce sont l'acceptation, l'accueil et l'amour qui amène la tranquillité et la paix de l'esprit et des corps.
Ainsi donc, celui qui est "pauvre" pourrait être celui qui ne se connaît pas et donc ne connaît pas l'autre !
Merci Helena pour le partage de ces contes, ce sont toujours à la fois de beaux voyages et de belles prises de conscience et/ou de beaux rappels à l'ordre.
Bien à vous tous !

france 30/12/2015 16:42

Bonjour tout le monde, Je pense aussi, que le miroir de ce soldat est le reflet de notre conscience.
Peut on se regarder dans une glace après avoir commis des atrocités avec bonne conscience ? Bien sûr que la guerre c'est notre guerre intérieure, il n'y a pas pire ennemi que nous même.
pour retrouver la paix, il faut accepter ce que nous sommes, le pauvre est l'esclave de ses pulsions.
Bon, une belle et heureuse année à tous.

Helena 30/12/2015 12:34

Merci à tous et toutes ! Mon ego est en train de gonfler, lol....

Danielle 30/12/2015 11:14

Bonjour et Merveilleuses fêtes de fin d'année, quelles vous apportent clarté (lol) et joies.
Le pauvre n'est-il pas celui qui ne voit pas (ou ne veut pas regarder en face) ses propres qualités et ses défauts (qui ne sont en fait que des qualités en gestation !). Je suis d'accord avec Kemosabe : il faut transformer son ego et ne pas le combattre.
Gardons espoir car de belles âmes comme Hélèna nous guident...Belle journée Bisous

Kemosabe 30/12/2015 09:38

Je connais ton mental d'acier Helena, et les épreuves que tu as traversées : tu es plutôt bien préparée! Bonne année à tous et toutes !

Helena 30/12/2015 09:33

Oui, un travail qui ne cessera jamais... Heureux les simples d'Esprit... Mais pour y arriver à cette simplicité que d'efforts et de renoncements ! En attendant, bonne année et surtout bonne chance ! Espérons que nous passerons à travers les gouttes.... Dans le tarot, le 16, c'est la chute de la Maison Dieu (le 15, c'était le Diable). Bof, rien d'engageant....

Jean - Claude 30/12/2015 06:27

Il faut rester soi même , mais faut il déjà savoir qui nous sommes.
Plus je lis les Contes, plus je me rends compte du travail à faire ......
Bonne fin d'année à Tous
Bises Hélèna

Kemosabe 30/12/2015 00:00

Merci Helena pour ce nouveau conte qui va enrichir ma réflexion en cette fin d'année et me préparer pour la suivante... Combattre l'ego ? Non, le transformer.... En faire un allié et non pas un ennemi à abattre.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents