Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


DANS UN PALAIS DE GLACE ET DE CENDRES

Publié par Helena Myrafiori sur 21 Décembre 2015, 01:38am

DANS UN PALAIS DE GLACE ET DE CENDRES

Dans un palais de glace et de cendres, vivait une jeune princesse. Elle n'avait jamais eu d'autre horizon que des murailles à la blancheur étincelante. Souvent, elle errait, seule, dans les couloirs interminables de sa prison, à la recherche d'un souffle nouveau. Mais seule une légère buée sortait de sa bouche. Celle du désespoir...

Elle le pressentait, il devait exister autre chose que cette désolation sans fin. Où était donc la sortie ? Parfois, son regard se portait au delà des plafonds mais rien ne s'offrait, sinon la solitude.

Or, voilà, qu'un jour, son regard fut attiré par un petit amas de cendres. Cachée à l'intérieur, une graine. La jeune princesse la prit au creux de ses mains. Aussitôt, elle ressentit son incroyable vitalité.

Désormais, chaque jour, chaque nuit, elle la nourrissait avec la chaleur de ses paumes et la force de son souffle brûlant. Elle vit, avec joie, la naissance d'un petit germe qui commença à croître et à se déployer. Une tige finit par apparaître, portant à son extrémité, deux feuilles vertes, promesse de délivrance.

L'espérance revenait, versant des flots délicieux au fond de son coeur. Chaque matin, un nouvel émerveillement. La jeune pousse grandissait et grandissait encore jusqu'à devenir un arbrisseau.

La princesse ne ressentait plus la morsure du froid et de la mort. Tout son esprit était tourné vers cette sublime aventure, celle de la renaissance.

La graine, un jour, se transforma en un arbre puissant et vigoureux. Avec l'énergie contenue dans ses branches, il put repousser la voûte du palais et fendre les murs de l'isolement. De toutes parts, des craquements sinistres. Bientôt, dans une gerbe de glaces, la prison s'effondra sur elle même, dévoilant à l'entour de verts pâturages.

Courant pieds nus dans l'herbe tendre, la jeune femme s'envola désormais vers sa destinée. N'oubliant, jamais, la graine qui, l'ayant tirée du tombeau, avait su lui redonner vie.

COMMENTAIRE

Ce conte a été donné à une jeune femme qui n'avait pas été désirée à la naissance, par ses parents. Toute sa vie, elle a souffert de ce rejet et d'humiliations. A 38 ans, et malgré son indéniable beauté, elle vit recluse, à la recherche de l'amour. Le trouvera t-elle ? Assurément, oui.... Mais pour cela, il faut qu'elle sorte de sa prison...

PISTE DE REFLEXION

Encore une fois, un arbre... Pourquoi est-il si important de retrouver sa verticalité ? Est-ce aussi un message pour le monde, qui doit sortir, à tout prix, "de la glace et des cendres", pour retrouver le vrai chemin de la vie ? "Les verts pâturages où on ne manquera de rien" ?

(Retrouver désormais les contes des HE-Veilleurs en vous connectant sur Facebook, compte Alicia Myran).

ITALIE (Photo de l'auteure).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Claude 21/12/2015 18:29

Bonsoir à tous,
encore un très beau compte qui nous qui peut nous guider vers notre chemin ascendant ....
Bravo pour vos beaux commentaires

pascualé 21/12/2015 10:34

Merci pour tous ces contes.....et merci pour vos commentaires....le prix à payer c'est me semble t'il, la monnaie de tout ce que nous entreprenons....et quand nous avons "oublié" ou n'avons pas souhaité voir" la note peut être salée...:-).....il semblerait que la "Maison" n'aime pas faire crédit....hum ça sent le vécu ! !

Elodie 21/12/2015 01:13

Merci Helena pour ces magnifiques contes que tu nous offres en partage et qui me conduisent toujours à réfléchir sur moi, sur le fonctionnement des êtres humains, sur la Société, etc.

France, quelles belles paroles concernant la verticalité !

Ce conte me fait penser à deux choses.
D'abord à la légende du Phoenix qui, voyant la "fin" venir, construisait un nid particulier dans lequel il mettait le feu et se laissait consumer jusqu'à ce qu'il puisse renaître de ses cendres. Le Phoenix symbolise aussi parfois, entre autres, la Vie après la mort, la sagesse, l'immortalité et la résurrection du Christ.
Ensuite il me fait penser au proverbe "l'espoir fait vivre" qui, dans sons sens premier signifiait que là où l'on place l'espoir, la Vie se trouve. Peut-être peut-on se demander si ce n'est pas ici l'espoir que cette femme prisonnière a mis dans la graine qui a fait en sorte que celle-ci puisse donner un arbre magnifique, se re-donnant par la même occasion, à elle-même, l'espoir et donc la Vie et la Liberté là où le désespoir semblait l'avoir gagnée.
Une question me vient alors : La Vie a-t-elle une fin ?
Belle continuation à toi, Helena ; et très belle soirée à toutes et tous.

Helena 20/12/2015 23:10

Merci France. Très beau commentaire, plein de sagesse. Oui il y a un prix à payer mais j'accepte... Je t'embrasse bien affectueusement.

france 20/12/2015 21:57

Lorsqu'il y a de la glace, il n'y a pas de vie, pas d'amour. Tout est froid, le froid c'est la mort. Pour obtenir les cendres, il faut du feu et le souffle de la vie. Lente transformation, cycle de la vie et de l'humanité. Encore un arbre, , c'est en fait notre colonne vertébrale, notre axe de vie. Donc, retrouver notre verticalité, c'est devenir maître et disciple de soi pour développer l'être unique qui est en nous.
La route est longue, mais pour y arriver, il faut sortir de sa prison, ne plus avoir peur......
Je t'embrasse bien tendrement, tu as su , toi, trouver ta verticalité . A quel PRIX, mais c'est peut être le prix à payer.

Kemosabe 20/12/2015 19:09

Merci Helena pour ce nouveau conte, magnifique ! Quelle splendeur ce conte !
Oui, nous devons sortir de la glace et des cendres, en sortant de notre conformisme et notre lobotomisation. Quel travail en perspective... Bonnes fêtes à tous et toutes. Moi, ce sera juste avec un beau ciel étoilé au-dessus de ma tête. Comme tu le dis si bien Helena, consommer c'est "sommer d'être con !"

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents