Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


L'HOMME DU 8ème JOUR

Publié par Helena Myrafiori sur 16 Septembre 2015, 03:19am

L'HOMME DU 8ème JOUR

Lorsqu'un matin, l'homme se réveilla et sortit de son lit, il sentit confusément, que quelque chose avait changé. Était ce l'éclat du jour plus brillant, était ce l'atmosphère plus éthérée ? Malheureusement, la sensation était si fugace, qu'il ne put trouver de réponse satisfaisante.

Marchant hâtivement dans la rue, il eut l'impression étrange de se déplacer comme sur des coussins d'air... Regardant la semelle de ses chaussures, l'homme se rendit compte, avec effroi, que ses pieds avaient décollé du sol ! De quelques millimètres certes, mais suffisants pour qu'il n'adhère plus au bitume. Il vit, avec soulagement, qu'autour de lui, nul ne s'était aperçu de sa nouvelle (et effroyable) condition et que tous vaquaient à leurs occupations, avec leur indifférence coutumière.

Malheureusement pour lui, le phénomène s'accentua de jour en jour jusqu'à devenir vraiment visible. L'homme avait beau raser les murs ou courber la tête, les passants commencèrent à se rassembler autour de lui, murmurant des paroles hostiles. Les plus véhéments demeuraient, toutefois, les enfants qui le poursuivaient de leurs quolibets ou lui lançaient des pierres.

Cependant, plus l'homme prenait de la hauteur (au sens réel du terme) et plus son esprit faisait de même. Il n'était plus touché par les railleries et continuait son ascension avec délectation. Malgré les problèmes matériels créés par sa nouvelle posture, la beauté grandiose de sa vision élargie valait bien tous les sacrifices.

Cependant, tout cela ne répondait pas à ses interrogations. Comment en était-il arrivé là ? Et pourquoi était-il le seul à bénéficier de cet atout ?

Une nuit, il fit un rêve étrange.Venue de nulle part, une voix douce et fluette le suppliait de se dépêcher. "Il fait si froid, disait-elle, que le souffle me manque". Aussitôt, l'homme se réveilla et s'habilla en toute hâte. Au sortir de chez lui, il avait l'impression d'être devenu un oiseau navigant parmi les étoiles.

Quelle ivresse de s'élever sans contrainte, si libre et si léger ! Sa montée dura longtemps mais l'homme ne s'en inquièta pas. Enfin le voile sur sa mystérieuse mission allait être levé !

Bientôt, il arriva dans un brouillard cotonneux, où sa vision s'obscurcit l'espace de quelques secondes. Un bruit faible et doux le fit sursauter. La petite voix... Il se dirigea vers elle, avec fougue, comme un amoureux à son premier rendez-vous.

C'était une fleur, posée délicatement sur un nuage. Ses pétales se noyaient dans la brume mais le voyageur n'eut aucun mal à la distinguer.

"Oh ! dit-elle, tu en as mis du temps à venir me chercher ! J'ai si froid et pourtant mon coeur se consume !".

"Que puis-je faire pour toi ?" répondit l'homme avec empressement.

"Emporte-moi dans ton monde !"

"Mais où devrais-je te déposer ? Auprès d'une rivière, au creux d'une forêt, au flanc d'une colline ?"

"Non, répondit la fleur. Plante-moi dans ton jardin."

"Mais il est si petit et a si peu d'attraits !" rétorqua t-il.

La fleur s'ébroua et l'homme comprit qu'il n'y avait pas lieu de discourir. Alors, avec de multiples précautions, il cueillit la fleur et la blottit dans la paume de sa main.

Leur descente fut vertigineuse et le souffle du vent rugissait tout autour des voyageurs, créant des tourbillons furieux. Mais c'est avec une infinie douceur, qu'ils atterrirent.

L'homme choisit un endroit un peu ombragé, près d'un arbre majestueux, pour y déposer la fleur, si belle et si fragile ! Chaque jour, il venait la voir et lui parlait, sans cérémonie. Et elle, grandissait et grandissait encore ! Les mots de son interlocuteur lui donnaient tant de force !

L'homme, maintenant, vivait des jours paisibles, les deux pieds bien ancrés au sol. Que pouvait-il, désormais, demander à la vie ? Son destin s'était accompli : une fleur avait éclos dans son jardin. Et il veillait sur elle.

VIETNAM (Photo de l'auteure).

COMMENTAIRE

Ce conte a été donné à un homme qui cherchait, lui aussi, un sens à sa vie. Il avait l'impression d'être différent des autres et de ne pas faire partie de ce monde. De plus, il se sentait inutile et misérable. C'est, malheureusement, un sentiment que beaucoup d'entre nous, partageons...

PISTE DE REFLEXION

Quelle différence entre spiritualité et transcendance ? Quand le héros du conte trouve t-il sa voie ? Et que représente cette fleur ?

Un petit commentaire : tous les contes, que vous m'avez confiés, seront mis en ligne un jour ou l'autre. Le plus souvent, je les poste par ordre d'ancienneté. Donc, un peu de patience... Cela me demande beaucoup de travail ! Merci !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Helena 18/09/2015 11:16

Merci à tous de vos commentaires. Pour le livre, je ne crois pas que des contes soient susceptibles d'intéresser un éditeur. Ce n'est pas dans l'air du temps.
Pour ce conte, il y a une différence notable entre transcendance et spiritualité. La transcendance n'est possible que pour quelques grands saint(es), ou éveillé(e)s. Rares sont ceux qui peuvent la vivre et ceux qui croient y parvenir ne sont, souvent, que dans l'illusion. La spiritualité se vit au quotidien, là où on est, ici et maintenant.
Pour cette raison, le "retour" du héros sur terre est si perturbé. Il n'a pas le droit de rester "en haut". Il est allé à la rencontre de sa partie divine mais doit la ramener là où elle peut se développer, dans son jardin, ici bàs. L''atterrissage se fait en douceur, parce que c'est sur terre, dans l'acceptation totale de notre condition humaine, que la "fleur" peut éclore. Et nous pouvons, dès lors, accomplir la mission confiée à Adam : veiller sur la création (et pas la détruire...).

Kemosabe 18/09/2015 10:58

Effectivement ce conte est magnifique ! Mais tous les contes de ce blog le sont ! J'aimerai bien un jour les retrouver sur papier, dans un livre que je pourrais feuilleter suivant mes envies et sans être obligé de se connecter à un ordinateur ! Ce serait formidable !

Jacques 17/09/2015 15:35

Bonjour Hélène,
Dieu qu'il est beau ce conte, un beau poème! Il se suffit à lui même. Et n'exige de ma part aucun commentaire seulement du ressenti! Merci Hélène

danielle 16/09/2015 14:27

Coucou Hélène, Pour moi la fleur est un symbole qui représente la graine de la spiritualité, qui est en train de germer. Comme le dit Jean-Claude, à partir du moment où il a accepté sa différence, il a permis à sa spiritualité de grandir. En fait tout est question de symbole, de langage et d'amour de soi. Belle journée

Jean - Claude 18/09/2015 09:50

J'ai relu encore une fois ce beau conte, cette fleur peut aussi représenter l'Amour Pur.
Belle journée à tous

Helena 16/09/2015 08:00

Merci Jean Claude. Tu es vraiment un véritable cherchant ! Toujours prêt à te poser les bonnes questions avec sincérité et clarté. Merci à toi !

Jean - Claude 15/09/2015 21:56

Bonjour Hélèna,
La transcendance est un des résultats du travail et ou vie spirituel. Il trouve sa voie lorsqu'il lâche prise lorsqu'il accepte sa différence. La représente son Esprit. Enfin peut être, tel est mon point de vue.
Bien à toi Hélèna....

Jean - Claude 15/09/2015 21:58

La fleur représente l'Esprit . Dsl

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents