Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LE VENT SOUFFLE OU IL VEUT

Publié par Helena Myrafiori sur 7 Avril 2015, 13:37pm

LE VENT SOUFFLE OU IL VEUT

Il y a fort longtemps, de malheureux parents étaient dans une extrême détresse car ils avaient nourri dans leur sein un enfant vindicatif et rageur. Ils avaient essayé vainement les cajoleries ou les remontrances mais l’enfant se riait de leurs tentatives aussitôt avortées et continuait son infernal manège. En désespoir, ils se résolurent à parcourir un très long chemin pour rencontrer un excellent devin doublé d’un sage. Ils lui racontèrent brièvement leur martyr et compatissant, le vieillard répondit :

« Mes amis, la solution est simple. Prenez cette cage, je vous l’offre. Autrefois un oiseau resplendissant l’occupait mais elle est vide désormais. Quand à l’intérieur, vous aurez réussi à emprisonner le vent, votre fils sera guéri et vous aurez retrouvé la paix. »

Sur ses étranges paroles, il les congédia et le couple s’en retourna chez lui plus que circonspect. Néanmoins, ils suivirent à la lettre, la recommandation et commencèrent leur apprentissage. Pendant que leur enfant tapait du poing sur la table, trépignait d’impatience ou poussait des cris déments, eux, guettaient la moindre brise, le moindre souffle d’air afin de s’en saisir et oubliaient, de ce fait, totalement la présence de leur infâme rejeton.

Leur bonheur était à son apogée lorsque la tempête se déchaînait : aussitôt, ils sortaient tenant la cage vide au-dessus de leurs têtes. Cet étrange ballet commença à produire quelque résultat car voyant l’ignorance où le tenait ses parents, le jeune garçon, paniqué, espaça ses caprices et exigences.

Bien évidemment, jamais le vent ne fut enfermé et continua de glisser entre les barreaux de la cage. Mais l’harmonie revint et un jour, les parents s’en retournèrent visiter leur sauveur pour le remercier.

« Pourquoi, demandèrent-ils, notre enfant est-il devenu aussi calme et doux qu’un agneau ? »

Et le vieillard de leur répondre : « Parce que vous avez détourné votre attention de l’épreuve et accordé moins d’importance à votre souffrance. Prenant alors de la hauteur, votre libération était assurée. Et, sachez-le, le vent, lui, souffle toujours où il veut… »

COMMENTAIRE

Une fois encore, un message est adressé à une personne qui doit combattre son mental. Mais comment faire ? Sinon, détourner son attention... C'est bien ce qu'indique le Christ quand il dit: "Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, tends lui aussi la gauche." Bien sûr, ce n'est pas une leçon de masochisme, mais quand on tourne la tête, on a une autre vision et notre compréhension du monde change aussitôt.

PISTE DE REFLEXION

Que représente cet enfant insupportable ? Et la cage ? Pourquoi les parents doivent-ils emprisonner le vent ? De quel vent s'agit-il ?

PALMA DE MAJORQUE (Photo de l'auteure).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Claude 14/04/2015 23:03

Le Regard que l'on pose sur la vie, sur les évènements, la Nature etc ............

Elodie 08/04/2015 17:42

Pour moi, l'enfant insupportable représente l'ego "indompté" qui aime être au devant de la scène, au centre de la place, qui aime avoir toute l'attention, tout le soin possible. Il n'en a que pour lui, il en veut toujours plus, peu importe ce que cela doit lui coûter et surtout peu importe ce que cela doit coûter aux autres.

La cage représente "le soi". La cage est vide et était autrefois habitée par un oiseau RESPLENDISSANT ; il ne s'agit donc pas d'une prison mais bien d'un paradis. Le sage invite les parents à se détourner de leur "colère", de leur sensation d'impuissance et/ou peut-être même de honte face à cet enfant "peu ordinaire", il les invite à retrouver la paix intérieure, le calme, le silence et la quiétude qui les habitent ; il les invite à retrouver, en quelque sorte, leur propre lumière, leur véritable SPLENDEUR, leur beauté et leur paradis intérieur, à l'image de l'oiseau qui y vivait autrefois.

En ce sens, le vent me fait penser au souffle de Vie, au souffle divin, à l'Amour... à la Vie, tout simplement.

En installant et en replaçant le souffle divin (la Vie) à l'intérieur de soi, l'ego et le mental ne peuvent que s'apaiser, se taire et retrouver leur juste place.

Emprisonner le vent revient à replacer la Vie, le souffle Divin et le calme, la quiétude aussi, en soi ET autour de soi !

C'est encore un très joli conte Helena, qui nourrit nos âmes et fait briller nos coeurs !
Merci pour ce doux partage !

Helena 07/04/2015 22:25

Oui demander de l'aide à plus Grand que soi. Malheureusement, on ne le fait pas souvent ou mal...

Kemosabe 07/04/2015 20:51

Le vent de l'Esprit ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents