Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LA VOIE

Publié par Helena Myrafiori sur 4 Octobre 2014, 04:32am

LA VOIE

A l’époque où Bouddha dispensait son enseignement, il était suivi et adulé par bon nombre de disciples. Bien évidemment, tous l’écoutaient avec dévotion et tentaient d’appliquer à la lettre ses préceptes.

Or, parmi tous ceux qui l’accompagnaient, il y avait un jeune homme dont l’attitude était pour le moins étrange, puisqu'il manifestait un profond ennui. Ses compagnons doutaient de la profondeur de ses convictions et le considéraient avec mépris. Mais il n’en avait cure et il continuait de suivre son Maître, puisque celui-ci ne le rejetait point.

Or, un jour, où toute la troupe traversait un village, le disciple récalcitrant rencontra une jeune fille d’une grande beauté et aussitôt, il en tomba follement amoureux. Il s’exerça alors à séduire la belle et y arriva sans difficulté puisqu'elle paraissait non seulement sensible à ses menus présents mais également à son charme.

Pour le jeune homme, l’heure était venue de demander la main de sa bien-aimée, mais pour cela, il lui fallait le consentement du Bouddha. Averti, celui-ci offrit tout de suite son consentement.

Les autres disciples ricanèrent et demandèrent en choeur :

« Maître, est-ce parce qu’il est le plus mauvais de vos élèves que vous lui accordez si facilement la liberté ? »

Et Bouddha de répondre :
« Détrompez-vous, c’est parce qu’il est le meilleur. »

Tous se regardèrent avec stupéfaction mais le Maître, devançant leurs questions, ajouta :
« Lui seul a trouva la Voie. »

COMMENTAIRE

Ce conte a été donné à une personne que l'on met en garde contre l'ego. Attention ! Quand on est sur un chemin de Vérité, il convient de ne pas tricher ! Mieux vaut une vie profane pleinement authentique qu'un chemin spirituel factice. "On ne peut servir deux maîtres à la fois"... Le Divin et son "petit moi"...

DELTA DU MEKONG (Photo de l'auteure)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Claude 05/10/2014 08:51

Bonjour à tous,
je pense que le jeune homme est passè de la "théorie à la pratique" si vous me permettez l'expression. En effet l'enseignement pour le jeune homme n'était que théorique et en rencontrant sa bien-aimée il découvre l'Amour, un amour qu'il vit réellement. L'enseignement est une "chose" importante mais vivre ces "choses" l'est d'avantage, à mon avis.

Isabelle 22/10/2014 11:11

Passer de la dévotion à l'émotion...

Isabelle 04/10/2014 11:30

Je suis bien d'accord avec Françoise et je voudrai rajouter en ce qui concerne le rapport de maître à disciple, que la lumière de l'autre de peut briller plus que la nôtre. Içi on le voit bien car le disciple s'ennuie près du maître. C'est parce qu'il n'a pas confié son pouvoir au maître qu'il a compris la vie et en a la juste récompense en suivant sa voie : l' AMOUR!

Françoise 04/10/2014 09:50

En ouvrant son cœur à l'amour, ce jeune homme a sans doute trouvé le chemin de son être intérieur , symbolisé ici par son épouse ; il est ainsi parvenu à créer l'Unité , qui est la véritable Voie de chaque être humain.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents