Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LE GRAND ESPRIT

Publié par Helena Myrafiori sur 15 Juin 2014, 09:42am

LE GRAND ESPRIT

Un grand chef indien, sentant sa mort prochaine, décida de réunir autour de lui toute sa progéniture afin de désigner son successeur. La difficulté était d'importance car tous ses enfants étaient de valeureux guerriers ou d'habiles chasseurs.

Comment se résoudre à choisir ? Mais ce vieillard était un fin stratège, ne faisant jamais subir son autorité. Sa voie était celle de la sagesse. Pour cette affaire qui le préoccupait, il procéda d'étrange manière. Il portait autour de son cou un magnifique médaillon bleu pendu à une cordelette de cuir. D'un geste sec, il le fendit par le milieu. Dans le tipi, ce fut la consternation. Mais tous écoutèrent gravement l'explication du vieil homme :

"Je me sens bien las et malgré que je n'ai point démérité, je sais que je ne verrai pas le retour du printemps. Alors je souhaite que l'un d'entre vous me succède. Mon plus cher désir est celui-ci soit sage et vertueux. Mais comment le désigner puisque tous ici présents, vous avez fait preuve de dignité et de courage ? J'ai opté pour la voie du Grand Esprit : j'ai cassé en deux ce bijou. Une part demeurera sous cette tente et l'autre sera donnée au vent et à la pluie. Celui qui le retrouvera sera l'élu du Ciel plus que de moi-même. "

Tous enregistrèrent le message et malgré leur ressentiment, gardèrent le silence. Bientôt, comme il le pressentait, le vieux chef mourut. Son corps fut transporté au sommet d'une montagne et abandonné aux charognards, au soleil et à la terre.

Tous se mirent en quête de la partie manquante du médaillon. Ils arpentèrent avec frénésie forêts, prairies, plaines, traversèrent fleuves et rivières, gravirent des collines, frôlèrent des nuages. Mais sans aucun résultat.

Dans le village, vivait également un enfant bien trop jeune pour susciter le moindre intérêt. Il désirait ardemment devenir un vaillant guerrier ou un chasseur intrépide mais, pour l'heure, il se contentait d'aider les femmes à puiser de l'eau ou à couper du bois.

Ces occupations n'étaient guère enrichissantes, mais il ne rechignait jamais à rendre service avec amabilité et gentillesse. Un jour, sa mère lui demanda de vider l'intérieur d'un poisson. Le fils obéit, même si l'opération se révélait délicate et peu ragoûtante. Lentement, il tailla le ventre de l'animal, ôta les viscères avec d'infinies précautions et soudain, cachée dans les entrailles, découvrit la moitié du médaillon tant convoitée !

Ses cris de victoire furent si vigoureux que tous accoururent avec empressement et quand ils virent le trésor dans les mains du jeune garçon, devinèrent que si l'Esprit venait de distinguer un enfant, ce n'était pas pour ses talents à gouverner mais pour sa capacité à servir.

COMMENTAIRE

Ce conte a été donné à une femme remarquable qui, toute sa vie a été attirée par la civilisation amérindienne. Elle est artiste, thérapeute, fait de la céramique et de la poterie. Et elle est vraiment "au service" mais pas dans la servitude.

PISTE DE REFLEXION

De quoi le ventre est-il le siège ? Est-ce aussi parce qu'il a fait en lui l'unité "masculin, féminin" que l'enfant a trouvé le "trésor" ?

QUEBEC (photo de l'auteure)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elodie 16/06/2014 02:16

Et bien... encore un très beau conte empli de sagesse et criblant de vérité !
Je ne saurais répondre à tes pistes de réflexion sur ce conte Helena...
Je lis le conte et rien ne vient... je l'accueille et le cueille tout simplement !
Isabelle et Dominique, j'apprécie aussi vos commentaires qui apportent Lumière et Densité à ce conte.
Merci à vous toutes et tous...

france 15/06/2014 14:10

Toujours impressionnée par autant de clairvoyance et de sagesse. merci pour ce nouveau conte.

Isabelle 15/06/2014 12:35

Le ventre est le siège de Dieu. Du ventre sort le son primordial.
Le médaillon est bleu, et le bleu représente l'intérieur et l'extérieur. Etre à l'intérieur et à l'extérieur en même temps. Lorsque le jeune garçon trouve l' autre partie du médaillon, il prouve qu'il a réalisé l'unité masculin féminin en lui. Il était déjà au service et peut maintenant gouverner, il est la sagesse même.

dominique 15/06/2014 15:53

le ventre étant le siège des émotions, peut être que de s'en dégager permet de toucher le fond de ses entrailles et donc son intériorité, son unité. Cette dernière mène à la sagesse donc nous libère de tout sens du pouvoir : l'heure est ainsi venue de servir !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents