Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LE PRISONNIER

Publié par Helena Myrafiori sur 17 Juin 2014, 19:57pm

LE PRISONNIER

C’est l’histoire d’un petit bonhomme qui avait soudainement l’impression que dans sa vie tout était étriqué : ses vêtements étaient devenus trop petits et le gênaient aux entournures. Sa maison avait rétrécie, ses enfants ne grandissaient plus. Mais par contre, il avait l’impression que son existence était cernée de murailles de plus en plus hautes. Bref, son malaise intérieur s’intensifiait sans qu’il puisse trouver le moindre remède.

Il avait, bien évidemment, cherché puis trouvé des pis-aller. Mais au final, tout cela s’était révélé d’un piètre résultat et l’avait plongé plus profondément dans la confusion.

Alors, il s’en prit au monde, commença à arracher les fleurs qu’il trouvait sur sa route, lacéra les troncs des arbres, piétina les fougères au fond des bois et finit par cracher vers les nuages.

Mais le soir venu, sa solitude grandissait. Et dans le silence de la nuit, son âme pleurait.

Pourtant, un matin, un oiseau se mit à chanter. Il était encore plus petit que lui et paraissait bien misérable avec ses plumes grises. Mais l’homme le regarda et lui demanda : « Comment as-tu fait pour t’échapper de ta cage ? »

Contre toute attente, le petit piaf de rien du tout, se mit à voler au-dessus de sa tête, tournoyant telle une ballerine à son apothéose. Pour la première fois depuis longtemps, l’homme se mit à sourire.

Il avait l’impression que l’oiseau lui montrait le chemin, alors sans même réfléchir, il le suivit. Son vol n’était pas erratique et suivait une voie connu de lui seul. Confiant, l’homme se laissa porter par cette sensation nouvelle, celle de faire partie d’un tout.

Quand le petit moineau pénétra dans une forêt obscure, sans hésiter une seule seconde, le voyageur l’imita. Et dans la pénombre, sous les arbres, mille chants retentirent. L’homme, heureux, avait l’impression que tous les oiseaux de la terre s’étaient donné rendez-vous dans cette terre hostile pour l’encourager à voler vers l’infini. Alors, se mettant à danser, l’homme sortit enfin de sa cage pour voguer librement vers les étoiles.

COMMENTAIRE

Ce conte est simplement l'histoire d'une rencontre entre un homme et une femme. Rien à dire de plus, le reste leur appartient !

PISTE DE REFLEXION

Que représente la forêt obscure ? Que peut-on penser de cette façon de sortir de l'enfermement ?

TRAIN CHICAGO (photo de l'auteure)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kemosabe 23/06/2014 16:52

Ce conte me rappelle ma propre histoire : à un moment donné de ma vie, j'étais las et fatigué. J'ai voulu tout changer mais, au final, le remède a été pire que le mal et oui, j'ai traversé la "forêt obscure" ! J'ai, à nouveau, effectuer un nouveau virage mais en conscience cette fois. Du coup, je suis seul mais je vais super bien !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents