Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LA ROSE DE DAMAS

Publié par Helena Myrafiori sur 4 Juin 2014, 10:44am

LA ROSE DE DAMAS

Un jour, une femme tomba gravement malade et son époux, fort épris, en fut désespéré. Heureusement, il avait entendu parler d'un grand guérisseur et malgré la difficulté du voyage, il décida d'aller à sa rencontre.

Quand, enfin, il fut face au vieillard, il expliqua brièvement quelle était son espérance. L'autre l'écouta avec attention et répondit :

"Le cas de votre épouse est fort simple. Il suffit que vous escaladiez le point culminant de la plus haute montagne, que vous rameniez un peu de neige éternelle et avec cette substance très pure, je pourrai la soigner."

L'homme s'empressa de partir à la recherche de ce trésor inestimable. Après un long, douloureux périple, il fut enfin de retour dans l'antre du magicien. Mais au lieu d'obtenir des félicitations, il reçut des remontrances :

"Malheureux, qu'avez-vous fait ? La neige que vous rapportez a lamentablement fondu et ce ne sont plus que quelques gouttes d'eau au fond d'un récipient ! Puisqu'il en est ainsi, vous allez reprendre votre quête. A Damas, fleurissent des roses exceptionnelles par leur beauté, leur longévité et leur parfum. Cueillez quelques fleurs et ramenez les moi. Mais attention ! En aucune manière, elles ne doivent se flétrir !"

Rassuré, le vaillant époux reprit la route. Elle se révéla épuisante, dangereuse et parfois le découragement submergeait le voyageur. Néanmoins, il veilla sur les précieux pétales et ce fut avec fierté, qu'un jour, il put montrer au thaumaturge le fruit de son expédition. Mais encore une fois :

"Malheureux, qu'avez-vous fait ? Regardez, en un instant, tout a fané et ne m'est plus d'aucune utilité ! J'ai ouï dire qu'en Chine, un garçon impubère possède une voix enchanteresse. Décidez-le à vous suivre et grâce à lui, j'obtiendrai des merveilles pour celle que vous chérissez."

Arrivé dans cette lointaine contrée, notre homme eut mille misères pour convaincre le jeune prodige et quand, enfin, ils purent entamer leur voyage, bien des jours avaient passé. Il en fallut encore d'innombrables pour traverser des plaines désertiques, des montagnes arides et des terres inconnues.

Mais ils finirent par arriver à bon port. Malheureusement, l'artiste eut bien des difficultés à prouver son talent car, dès qu'il ouvrit la bouche, ce ne fut qu'un sinistre coassement. Inexorablement, le temps avait fait son œuvre, l'enfant était devenu homme et sa voix avait mué.

Tous en furent consternés mais avant même que le guérisseur ait pu prononcer une parole, le pauvre époux s'effondra en larmes :

"Une fois de plus j'ai failli à ma tâche. Ma bien-aimée ne pourra être rendue à la vie."

Mais avec un geste compatissant, le saint homme l'aida à se relever et déclara :

"Rien n'aurait pu guérir votre femme, si ce n'est votre amour. Par votre attitude dévouée et courageuse, vous avez prouvé maintes fois la profondeur de vos sentiments. Retournez dans votre demeure, car, grâce à vous, celle que vous aimez est sauvée et vous attend."

COMMENTAIRE

Ce conte a été donné à un homme en quête de vérité mais qui avait la fâcheuse tendance à chercher à l'extérieur ce qu'il avait à l'intérieur de lui. On lui décrit tout son parcours de vie mais heureusement, cela se termine de façon positive car, il finit par reconnaître son erreur et retrouve, de ce fait, le chemin du véritable amour.

PISTE DE REFLEXION

Dans cette "geste héroïque" pourquoi faut-il que le héros s'effondre ? Que représente l'épouse ? Peut-on dire que cette histoire est aussi le symbole des cycles de vie mais surtout celui de l'eau ?

MY GARDEN (photo de l'auteure)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Helena 04/06/2014 21:32

Le cycle de l'eau démarre à l'extérieur du héros (la neige éternelle) et finit par surgir de son intériorité (les larmes). Ainsi, l'homme comprend qu'il ne peur soigner son âme qu'avec ce qui "sort" de lui, comme le Christ qui soignait uniquement avec sa salive.

Helena 06/06/2014 21:57

Merci Isabelle ! Tu es une belle alchimiste !

Isabelle 04/06/2014 23:05

Le contenu des contes est vraiment puissant. Merci à toi Hélène de nous mettre sur la piste et bravo pour l'interprétation de toute cette alchimie dont ils sont porteurs! Je m'en délecte parce que celà résonne en moi.

Isabelle 04/06/2014 15:24

Le héros doit s'effondrer pour revenir à son intérieur et découvrir que l'amour est en lui, source de guérison. Ainsi il peut Vivre et honore son âme.
L'épouse représente t-elle l'âme? Elle se meurt car elle est délaissée, le regard de son mari étant depuis le début trop tourné vers l'extérieur.
L'eau est nécessaire à la vie.Elle se recycle après un long voyage sur Terre; en s'évaporant elle forme des nuages qui à leur tour libèrent l'eau purifiée sous forme de pluie ou de neige pour nourrir la terre et permettre la vie. On peut s'abreuver à la (S)source, jamais elle ne se tarit.Elle est ainsi pur amour par le don. L'eau pure est source de guérison. Il en va ainsi des cycles de vie.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents