Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LA DANSE DE LA LUNE

Publié par Helena Myrafiori sur 6 Juin 2014, 13:32pm

LA DANSE DE LA LUNE

Une petite fille avait au fond de son cœur un rêve secret. A plus d'un, il aurait paru déraisonnable, mais elle, ne se décourageait point. Son désir, pourtant, était de posséder la lune. Posséder, n'est pas le terme qui convient exactement, elle espérait, plus précisément, tenir l'astre nocturne dans ses bras pour le bercer comme ferait une mère.

Un jour, elle crut fermement que son souhait allait pouvoir enfin se réaliser. Au fond du puits où elle allait chercher de l'eau, la lune se reflétait. L'innocente enfant pensa qu'il suffisait de faire descendre le seau pour la cueillir, telle une fleur. Avec ardeur, elle se hâta de faire jouer la corde et de remonter le tout. A l'intérieur du récipient, se dit-elle, l'astre devait être emprisonné. Quelle déception quand elle vit qu'elle n'avait ramené que de l'eau !

La nuit suivante retrouva la petite fille, le nez en l'air, à guetter la venue de la lune. Dans un lac, un pâle reflet argenté se mouvait. Il n'en fallut pas plus à l'intrépide enfant pour qu'elle se jette la tête la première dans l'onde glacée. Elle voyait enfin l'aboutissement de sa quête, mais là, encore une fois, ce ne fut qu'amère désillusion. L'astre irisé fuyait, disparaissait dans les roseaux, s'échouait sur la rive, puis dansait au milieu des eaux tel un poisson ailé. Epuisée, la malheureuse renonça.

Les jours passèrent et la petite fille devint une grande personne qui, parfois, tournait encore son regard vers le ciel étoilé. Un soir, l'air était doux et un croissant lumineux brillait sur la voûte bleutée de la nuit. Les deux pointes de la lune faisaient comme deux bras ouverts sur l'immensité. Cette vision ramena la femme à une époque lointaine où sa mère tendait vers elle ses paumes largement offertes.

Temps révolu, enfoui à jamais mais cette nostalgie réveilla en elle le désir ardent, non pas de posséder la lune, mais d'être serrée sur un cœur aimant. Toute sa vie, elle n'avait pas eu d'autre but que de retrouver cet amour perdu. Et l'ayant enfin compris, la petite fille, libérée, pleura.

COMMENTAIRE

La danse de la lune c'est aussi la danse de vie de ma... mère, car ce conte lui était destiné. Enfant, elle n'avait pas reçu d'affection maternelle et tout au long de son existence, elle a tenté de combler ce manque. A t-elle réussi maintenant qu'elle est passée de "l'autre côté du miroir" ? Elle seule a la réponse...

PISTE DE REFLEXION

Au-delà du symbole maternel, que représente la lune ? Et pourquoi faut-il un croissant lunaire (et non pas une pleine lune) pour que la femme ouvre enfin sa conscience ?

SAMARCANDE (photo de l'auteure)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Levionnois Martine 09/06/2014 09:57

Magnifique ce comte fait écho à mon enfance! Quel bonheur de te lire Hélène! Merci...

Isabelle 07/06/2014 20:54

La lune est éclairée par le soleil et si elle brille la nuit ou lorsqu'on peut la voir en plein jour, c'est qu'elle reflète la lumière du soleil. Le soleil n'est rien sans la lune et la lune n'est rien sans le soleil. On retrouve à nouveau les principes féminin et masculin: le symbole lune -soleil. Rien n'est séparé.le soleil ne cherche pas à posséder la lune,il rayonne et c'est elle qui "accueille" sa lumière ( le croissant); C'est un acte d'amour! C'est comme celà que la femme dans le conte peut ouvrir sa conscience.

Elodie 06/06/2014 20:58

C'est encore un très joli conte !
Je suis profondément émue à le lire...

Je ressens très fort la difficulté, l'incapacité et la désillusion de cette femme-fille-enfant qui ne parvient à donner/recevoir cet amour maternel qu'elle espère tant...

Danser avec la Lune est un acte de profonde purification vraiment réparateur, guérisseur et salvateur !
C'est une expérience incroyable, inébranlable et qui remplit d'Amour tous les Coeurs...
Je suis certaine, Helena, que ta mère reçoit présentement et allègrement tout l'Amour maternel qui lui est nécessaire pour continuer d'évoluer plus en paix et libérée !
Merci infiniment pour ce doux partage !
De tout Coeur !
Elodie

Helena 06/06/2014 21:54

Merci Elodie ! Quel beau partage !

france 06/06/2014 17:07

Dans une prochaine vie, je serais sa maman, et elle aura tout l'amour qui lui a manqué.....

Helena 06/06/2014 17:39

Merci France et c'est sûr que çà va marcher ! Je t'embrasse.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents