Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LE CINQUIEME ELEMENT

Publié par Helena Myrafiori sur 31 Mai 2014, 10:37am

LE CINQUIEME ELEMENT

Il était une fois, un boulanger, aussi bon et généreux que la pâte dont il faisait son pain. Un jour, un singulier personnage vint le voir et lui passa une commande aussi précise qu’étonnante :

« Je voudrais, dit-il, un pain à l’armoise et aux graines de pavot puis un pain à l’épine-vinette et aux fleurs de lavande. En plus, un pain aux baies de sureau et à l’essence de mandragore et, pour terminer, un pain à la vesce de loup et aux graines de lin. Ma commande devra être livrée, demain dès l’aube, en mon château. Bien évidemment, je ne tolérerai aucun retard. »

L’homme était mystérieux et, sans doute un peu sorcier, mais le bon boulanger ne s’offusqua pas de son étrange demande et avait à coeur de l’honorer. Dès les premières lueurs du jour, il apporta la marchandise et le client parut satisfait. Néanmoins, il se mit à compter les pains et vit qu’au lieu de quatre, il y en avait cinq.

« Que signifie cette malencontreuse erreur ? » demanda t-il avec surprise.

« J’ai voulu vous faire goûter une de mes spécialités » répondit en souriant l’aimable boulanger.

Voyant le haussement de sourcils de son interlocuteur, il précisa :

« J’ai fabriqué ce pain avec de la rosée, du sel tiré des larmes de Dieu et de la farine tamisée par mes soins. »

Puis il ajouta :

« Il est bon, dans toute affaire, de ne point oublier la saveur de la simplicité. »

Le châtelain, comprenant la leçon, préféra, plutôt qu’une parole hasardeuse, garder le silence. Et ce n’était pas là, la moindre des vertus puisqu’elle permet, bien souvent, d’éviter les voies tortueuses du mental.

COMMENTAIRE

Ce conte a été donné à une homme qui, comme vous l'avez certainement deviné, avait la fâcheuse tendance à couper les cheveux en quatre. Attitude la plus répandue au monde ! Qui donne les résultats que l'on sait...

PISTE DE REFLEXION

Pourquoi faut-il tamiser la farine ? Quelle est la propriété de la rosée ? Pourquoi trois ingrédients dans le dernier pain ? Et quel est donc ce cinquième élément ?

OUZBEKISTAN (photo de l'auteure)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isabelle 05/06/2014 07:32

Une autre réponse que je préfère: Le cinquième élément c'est l'amour que le boulanger met à faire son pain.Il tamise la farine "par ses soins" (avec amour) pour la préparer à recevoir le sel (l'esprit?) et l'eau , la rosée qui est le liant et contient la mémoire du divin?

Helena 06/06/2014 22:01

Oui et la rosée c'est aussi la "rosis" la Force issue du Ciel.

Isabelle 04/06/2014 20:15

Il faut tamiser la farine (affiner la matière) afin qu'elle s'unisse mieux au sel et à la rosée. La rosée purifie et régénère? Les trois ingrédients représentent la trinité? et la saveur est le cinquième élément, la quintessence née de la simplicité?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents