Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contes des HÉ-VEILLEURS

Contes des HÉ-VEILLEURS

Ces contes ne sont pas le fruit de mon imagination mais d'une connexion avec une Intelligence Supérieure appelée HÉ-VEILLEURS. Les personnes qui ont bénéficié de l'aide de ces entités, peuvent, désormais, mieux se connaître et connaître leur mission de vie. Ces messages sont uniques et individualisés. Cependant, ils ont aussi une portée universelle, voire prophétique. Leur sens est codé et ne se délivre qu'aux véritables cherchants. Quelques pistes de réflexion seront données pour vous aider à en percer tous les mystères. Vous pouvez aussi me contacter pour avoir votre propre légende personnelle. Cet échange vous permettra de vivre ce qu'il y a de plus précieux au monde : la liberté !


LA PERLE ROUGE

Publié par Helena Myrafiori sur 30 Mai 2014, 13:25pm

LA PERLE ROUGE

Un centaure, un jour, tomba éperdument amoureux d’une fée aux ailes de libellule.

« Pour te plaire, que puis-je t’offrir ? » demanda, plein d’espoir, l’étrange personnage, moitié homme, moitié cheval.

Sans même réfléchir, voilà ce que la fée réclama :

« Je voudrais un peigne pour lisser ma longue chevelure. »

Immédiatement, le centaure partit en quête dans la prairie et revint avec un chardon bleu. L’objet plût à la belle qui, sans attendre, commença à se coiffer.

Or, pour tout remerciement, son soupirant ne reçut ni baiser, ni caresse mais simplement un long cheveu pris dans les fines mailles du chardon.

« Quoi ! Si petite rétribution alors que j’ai tant à te donner ! » soupira le malheureux.

« J’ai tant à perdre si je t’aime ! Ne le comprends-tu pas ? » s’indigna la jeune fée.

« Pourquoi ma mie ? »

« Je tiens tant à ma beauté fragile et à ma jeunesse ô combien éphémère ! »

Entendant ces paroles funestes, le centaure se piqua le doigt avec une épine. Une goutte de sang perla et se transforma, aussitôt, en un rubis précieux, symbole de ce qui ne peut mourir. Aussitôt, il le remit à sa bien-aimée.

Comprenant alors le sens de cet enchantement, la fée ôta, de son dos, ses ailes de libellule et accepta, enfin, de vivre pleinement l’amour.

COMMENTAIRE

Ce conte a été donné à une femme qui avait beaucoup de difficultés à s'abandonner et à vivre l'amour sans défiance. Elle avait la fâcheuse tendance à intellectualiser sa relation avec son compagnon. La solution pour vivre une union épanouie et heureuse ? Accepter totalement son incarnation, seule façon d'accéder à l'éternité de l'amour.

PISTE DE REFLEXION

Qu’est-ce qui dans ce conte peut faire penser à une spiritualisation de la matière et à une matérialisation de l’esprit ?

OUZBEKISTAN (photo de l'auteure)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isabelle 31/05/2014 21:48

Pour la spiritualisation de la matière c'est quand la goutte de sang se transforme en rubis, symbole de ce qui ne peut pas mourir et c'est la matérialisation de l'esprit lorsque la fée enlève ses ailes et accepte ainsi son incarnation pour vivre l'amour.
C'est çà?

Helena 31/05/2014 22:12

Oui Isabelle c'est tout à fait çà. Le "rouge" symbolise aussi "l'œuvre au rouge", achèvement alchimique qui permet l'immortalité de l'âme. Pas donné à tout le monde, comme le savaient fort bien les Anciens...

Kathleen 31/05/2014 15:24

Merci pour ces merveilles aux Hé Veilleurs et à leur fidèle Hélène

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents